Maroc

4 conventions de partenariat pour la préservation des zones humides signées à Tanger

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Quatre conventions de partenariat ont été signées ce mardi à Tanger, en vue de renforcer la coopération et de mutualiser les moyens pour préserver les zones humides, qui constituent des écosystèmes naturels d’une importance fondamentale.

Signée entre le Haut-commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification (HCEFLCD) et le Fonds mondial de la nature (WWF MedPo), la première convention vise à renforcer le partenariat et à mobiliser les ressources financières et humaines pour l’inscription de 15 nouveaux sites sur la liste des zones humides d’importance mondiale, ainsi qu’à développer le nouveau concept des «villes Ramsar» au Maroc.


Le 2e accord de coopération, signé entre le HCEFLCD, la Faculté des sciences et technologies de Tanger, l’Alliance marocaine pour le climat et le développement durable et Birdlife Maroc, s’inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre du Plan d’action de conservation de la grande outarde, et porte sur la mise en place de plans d’action intégrés au niveau de la zone humide de Tahaddart, visant la conservation des espèces menacées et leurs habitants ainsi que la mise en place des actions de surveillance, de suivi scientifique et de sensibilisation.

La 3e convention, signée entre le HCEFLCD, l’Agence allemande de coopération internationale (GIZ) et le Centre de formation professionnelle et de promotion agricole de la Lozère (France), ambitionne de mettre en place un programme de formation sur les métiers de la pêche de loisir dans les eaux continentales, à destination des professionnels moniteurs et organisateurs de pêche touristique.

Quant à la dernière convention, signée entre le HCEFLCD, la GIZ et la Fédération royale marocaine de ski et montagne, elle vise à promouvoir le tourisme durable dans les espaces naturels, y compris les zones humides, à travers les sports de montagne et autres.

Ces conventions, qui ont été signées dans le cadre d’une rencontre organisée par le HCEFLCD, en marge de la célébration de la Journée mondiale des zones humides (JMZH), placée sous le thème «Des zones humides pour la prévention des catastrophes», témoignent une nouvelle fois de la volonté du Maroc de renforcer le partenariat, sachant que les politiques de conservation de la biodiversité en général et des zones humides en particulier ne peuvent avoir de succès que dans le cadre d’une vision d’ensemble et selon une approche globale de développement durable.

Au programme de cette manifestation figurent des débats autour de plusieurs thématiques liées à «la conservation des zones humides de la région TTA» et à «la valorisation des zones humides par des modes de vie durable», animés par des experts marocains et étrangers, ainsi qu’une visite de terrain au niveau du détroit de Gibraltar, dans le site naturel de Jbel Moussa.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page