Maroc

2015 : le marché reprend et les prix se stabilisent

Le dernier mois de l’année 2015 stabilise l’importante hausse du dernier trimestre, pour un prix au mètre carré des appartements, dans les grandes villes marocaines, en dessous des 15.000 DH. En effet, après un premier semestre morose et avec des prix stables ou à la baisse sur l’ensemble des villes du royaume, le deuxième semestre s’est montré bien plus dynamique et a entraîné un regain des demandes pour l’achat de propriétés, ainsi qu’une légère augmentation du prix sur toutes les villes. Les appartements restent les plus demandés avec 71% des demandes à l’achat pour 64% des demandes à la location.

Le plus marquant, en cette fin d’année, reste la concentration des demandes sur l’achat (63%) laissant la location en second plan. C’est bien un signe que le marché repart et que les besoins d’achat sont toujours là. Néanmoins, cette forte demande sur l’achat va de pair avec une stabilisation des prix. Ainsi, certaines villes sont revalorisées sur l’année 2015, à l’instar de Casablanca, grâce à son dynamisme économique (+9%), et de Rabat (+6%) et Agadir (+25%), grâce à l’arrivée de nombreux nouveaux projets haut de gamme. Néanmoins, d’autres grandes villes du royaume voient une baisse de leurs prix comme Fès (-2%), qui a du mal à reprendre son souffle, ou Marrakech (-2%), qui paye le prix de trop nombreux logements disponibles. Le marché semble donc reprendre en cette fin d’année 2015, mais sur certaines villes et à un certain prix. L’année 2016 pourrait être celle de la reprise, non pas des prix de l’immobilier, mais des demandes !


Casablanca
Casablanca reprend donc son titre de ville la plus chère au Maroc en décembre, sans grande surprise, et ce, malgré une baisse du prix au mètre carré de 0,36% face au mois dernier. Ain Diab continue d’être le quartier le plus cher, avec 23.810 Dh/ m², suivi de Racine Extension avec 21.046 DH/ m² puis Gauthier avec 20.292 DH/ m². Racine et le Triangle d’Or complètent les quartiers au-dessus des 20.000 DH/ m². Les disparités restent fortes dans la capitale économique, car de nombreux quartiers affichent un prix au mètre carré inférieur à 10.000 DH. Ainsi, Bernoussi (8.045 DH/m²), Ain Borja (7.903 DH/ m²), Sidi Othman (7.905 DH/ m²), Sidi Moumen (7.376 DH/ m²) et Sbata (6.679 DH/ m²) constituent le bas du tableau des prix de Casablanca.

Rabat
Rabat connaît un léger recul ce mois-ci, de 3,34% par rapport au mois de novembre. Cette chute la place donc juste derrière Casablanca, dans le classement des villes les plus chères du Maroc! Les disparités entre quartiers y sont également très fortes, même si plus modérées qu’à Casablanca. Ainsi, les prix de Riad sont à 19.827 DH/ m², et l’Agdal oscille autour des 18.161 DH/ m².

L’Océan reste le quartier qui a connu la plus importante variation ce mois-ci, avec une baisse de 17% pour arriver à 11.839 DH/ m², de même q’Al Fath qui se stabilise à 11.988 DH/ m².

Tanger
Tanger, ce mois-ci, reprend un peu son souffle pour afficher un prix moyen au mètre carré de 10.933 DH, +1,53% par rapport à novembre. Tanger gagne ainsi 7% sur l’année 2015 et affiche de bonnes perspectives, tant pour les nombreux projets industriels engagés sur la ville que pour le dynamisme de son marché et les parts importantes de demandes d’achat. Ce n’est plus Malabata qui trône en tête des quartiers les plus chers de la ville avec ses 15.671 DH/ m², mais c’est bien Achakar qui se retrouve maintenant avec 15.933 DH / m². Le quartier du centre a, quant à lui, bien chuté (-7.89%) pour afficher 10.307 DH/ m², tout comme Boukhalef qui a perdu 6,80% pour afficher un prix au mètre carré de 5.397 DH.

Marrakech
La ville ocre continue de chuter ce mois-ci, avec -5,76% par rapport au mois de novembre. Sur 2015, Marrakech a vu le prix au mètre carré de ses appartements baisser de 2%, et cette tendance ne se semble pas s’améliorer sur le dernier mois de l’année. Si certains quartiers ont toujours le vent en poupe, à l’instar d’Amelkis avec une croissance de 1,34% face à novembre pour afficher 16.742 DH/ m², d’autres quartiers semblent avoir de plus en plus de mal à trouver preneurs, et perdent de leur valeur: Majorelle perd ainsi 13% en comparaison avec novembre et est maintenant à 13.522 DH/ m². Gueliz, avec 13.909 DH/ m² et Agdal, avec 16.270 DH/ m², restent stables, tout comme Mhammid, le quartier le moins cher de Marrakech, qui affiche 5.455 DH/ m².

Fès
Fès continue d’être, parmi les grandes villes du Maroc, là ou le marché immobilier est le moins dynamique. Les projets économiques et de moyen standing semblent percer et bien fonctionner, mais le haut standing ne prend pas comme dans les autres grandes villes du royaume. Le prix au mètre carré de la ville de Fès est ainsi de 6.208 DH, en chute de 5,16% par rapport à novembre et de plus de 2% sur l’année 2015. Tous les quartiers semblent en baisse, à l’exception de Bensouda qui gagne 1% pour se situer à 4.225 DH/ m². Pour le centre-ville, la baisse est la plus dure (-8,38%) pour afficher 7.027 DH/ m². Narjiss reste globalement stable et affiche en ce mois de décembre un prix au mètre carré de 5.834 DH.

Agadir
Agadir clôturera une belle année 2015 sur une légère chute de son prix au mètre carré. Ainsi, malgré une augmentation de près de 25% de son prix en 2015, principalement due à l’arrivée de beaux projets haut et moyen standings revalorisant la ville et son patrimoine immobilier, la ville touristique a perdu 4,26% en décembre pour se stabiliser à 13.590 DH/ m². Les «nouveaux quartiers» sont les plus chers: ainsi, le Haut Founty affiche ses appartements à 15.854 DH/ m², et Talborjt culmine à 14.183 DH/ m². Les quartiers les plus abordables sont Tilila avec 6.946 DH/ m² ou Hay Essalam avec 7.925 DH/ m². 2016 devrait être l’année de la confirmation pour Agadir, pour garder le niveau de prix actuel et continuer à vendre à un bon rythme.

 


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page