Politique

Le PAM dévoile son programme électoral

Le Parti Authenticité et Modernité (PAM) a dévoilé, lundi à Rabat, son programme électoral en vue des échéances de cette année, proposant des solutions alternatives qu’il juge à la fois « réalistes et efficaces ».

« C’est un programme électoral alternatif, porteur de solutions réalistes et efficaces dans un esprit profondément réformiste », a déclaré le secrétaire général du parti, Abdellatif Ouahbi, lors d’une conférence de presse consacrée à la présentation du programme du PAM.


Abordant à cet égard les conclusions du rapport sur le nouveau modèle de développement (NMD), M. Ouahbi a souligné qu’il convient de s’en inspirer dans la mise en œuvre des réformes escomptées, compte tenu des expériences précédentes.

Concrètement, le PAM s’engage en faveur d’une école publique performante, un meilleur accès à la santé et à un logement décent de sorte à garantir l’inclusion et la dignité des citoyens, mais aussi en faveur de l’épanouissement de la jeunesse et de l’amélioration des conditions des personnes âgées sans revenus.

Il propose en outre des mesures pour soutenir le pouvoir d’achat, les entreprises actives dans le secteur touristique en difficulté, réduire les coûts des hydrocarbures, ainsi que pour consolider la gouvernance et les politiques publiques.

S’agissant de son premier engagement, le parti prévoit la création de 9.000 salles de classes annuellement pour le préscolaire, tout en travaillant pour l’amélioration de la situation des enseignants et davantage de soutien scolaire aux élèves.

Côté santé, le PAM s’engage à améliorer les conditions de travail des professionnels du secteur, ainsi que l’élargissement des soins de santé. Il souligne par ailleurs la nécessité de tout mettre en œuvre en vue d’offrir le logement décent aux familles démunis.

Concernant la jeunesse, le programme retient parmi les priorités le développement des offres de formation professionnelle à travers l’alternance entre l’école et l’entreprise, ainsi que l’octroi d’une bourse de formation mensuelle de 1500 dirhams pour une durée de 6 mois, d’un prêt gratuit de 150.000 dirhams pour encourager la création de jeunes entreprises et des prêts pour les jeunes dans le monde rural, entre autres.

Pour les personnes âgées, le PAM promet d’entreprendre des actions en faveur des retraités bénéficiant d’une assurance maladie de base (AMO), de même que des avantages fiscaux à fort impact social. Il prévoit aussi de relever le seuil des revenus exonérés de contribution de solidarité, de 30.000 dirhams actuellement, à 36.000 dirhams.

Le secteur touristique n’est pas en reste dans la mesure où le parti s’engage à mettre en place un cadre de concertation, de suivi et de gouvernance pour accompagner les entreprises opérant dans le secteur. Dans le souci de réduire les coûts des hydrocarbures, cette formation politique préconise la mise en œuvre de mesures pour renforcer l’indépendance énergétique du Royaume, et la création d’un nouvel organisme de réglementation des hydrocarbures, chargé notamment du contrôle des marges bénéficiaires.

De son côté, Adib Benbrahim, membre du conseil national du PAM, chargé de la commission de l’élaboration des engagements du PAM a indiqué dans une déclaration à la presse que le parti ambitionne de favoriser une croissance de 6% en 2026 avec comme objectif la création au total de 820.000 postes d’emploi.

Il a expliqué que des mesures proposées par le parti devraient êtres mises en place graduellement pour atteindre comme premier objectif 130.000 postes en 2022, puis 160.000 en 2023, avant de parvenir à la cible de 175.000 postes annuellement. Il s’agit à cet égard de réduire le taux du chômage à 8,5%, a-t-il ajouté.

Cette conférence de presse s’est déroulée en présence notamment des membres du bureau politique du PAM et d’autres instances du parti.

CB

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page