Monde

Pollution plastique : la Chine travaillera avec d’autres membres de l’OMC

La Chine est disposée à travailler avec d’autres membres de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) pour relever le défi mondial de la pollution plastique, a déclaré lundi Li Chenggang, ambassadeur de Chine auprès de l’OMC, lors de la 12e Conférence ministérielle de l’OMC (MC12).

«Le défi mondial nécessite des efforts mondiaux et une coopération mondiale», a-t-il dit lors d’un point de presse en ajoutant que son pays attachait une grande importance à ce type de pollution et qu’elle était l’un des premiers membres à s’attaquer à ce problème mondial. La Chine est disposée à partager son expérience avec d’autres membres de l’OMC et à travailler ensemble pour lutter activement contre la pollution plastique au niveau commercial, a ajouté Li.


La Chine est l’initiateur et l’un des six coordinateurs actuels du Dialogue informel sur la pollution par les matières plastiques et le commerce des matières plastiques écologiquement durable (IDP), qui a attiré la participation de 72 membres de l’OMC.

Depuis la publication de la déclaration ministérielle sur l’IDP fin 2021, des progrès «notables» ont été réalisés sur l’initiative IDP, a salué l’ambassadeur selon qui l’OMC peut jouer un rôle unique en coordonnant les membres pour qu’ils prennent des mesures collectives afin de lutter contre la pollution plastique.

Li Chenggang a indiqué que son pays demeurerait attaché au développement en tant que priorité, à une approche centrée sur le peuple, aux avantages pour tous, au développement axé sur l’innovation, à l’harmonie entre l’homme et la nature ainsi qu’aux actions axées sur les résultats, et continuera à travailler avec d’autres membres pour traduire le consensus en actions concrètes dans le cadre de l’OMC. La MC12 s’est ouverte dimanche au siège de l’OMC à Genève, en Suisse.

Au cours de cet événement de quatre jours, les membres de l’organisation commerciale discuteront de questions telles que la dérogation à l’Accord sur les ADPIC (aspects des droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce) pour les vaccins Covid-19, la réponse à la pandémie, les subventions à la pêche, l’agriculture, la sécurité alimentaire, ainsi que la réforme de l’OMC et ses futures priorités de travail.

Sami Nemli avec agences / Les Inspirations ÉCO


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page