Monde

États-Unis : Joe Biden présente son programme

Le nouveau président américain se prépare pour son investiture. Le 46e président des États-Unis, qui veut «unir et guérir» l’Amérique, a déjà rendu public son vaste programme. En tête, l’accélération de la vaccination anti-Covid-19 avec 100 millions de vaccinations durant les 100 premiers jours de son mandat, les États-Unis frôlant les 400.000 décès à cause de la pandémie.

Mercredi prochain, le président Joe Biden qui prêtera serment devant les citoyens américains. Biden a déjà présenté son programme dont la priorité est l’accélération de la vaccination anti-Covid-19. Il s’est, en effet, engagé à invoquer la Loi sur la production de défense pour booster la production des équipements nécessaires et à ouvrir des milliers de centres gérés par les services de secours fédéraux pour mener à bien l’opération massive de vaccination. Biden a en outre présenté un plan de soutien massif de 1,9 trillion de dollars à la fois pour juguler la crise sanitaire et appuyer les ménages et les entreprises à travers, notamment, une aide exceptionnelle de 2.000 dollars aux Américains gagnant moins de 75.000 dollars par an. La refonte de la politique climatique, un effort plus poussé pour contrer la puissance excessive des entreprises technologiques et la suspension de la construction du mur frontalier avec le Mexique figurent aussi parmi les priorités du prochain président américain qui entend, en politique étrangère, réduire les tarifs imposés par son prédécesseur et rompre avec sa stratégie de «l’America First», bien que les experts ne s’attendent pas à des changements fondamentaux dans la diplomatie américaine. Joe Biden, qui a promis un cabinet à l’image de la population américaine, a misé sur l’expérience de plusieurs proches qui l’ont déjà côtoyé durant ses huit années comme vice-président de Barack Obama. Une fois les candidats confirmés, son cabinet sera composé d’une douzaine de femmes et de plusieurs membres issus des minorités. Déjà majoritaires à la Chambre des représentants, les démocrates ont réussi à faire basculer le contrôle du Sénat, auparavant dominé par les républicains. Mais, cette Chambre haute du Congrès comptera désormais 50 parlementaires de chacun des deux partis. La vice-présidente Kamala Harris aura le pouvoir de trancher en cas d’égalité. Biden a déclaré: «Notre tâche aujourd’hui et pour les quatre années à venir est (…) de permettre un renouveau de la politique dont la finalité est de résoudre les problèmes, pas de souffler sur les flammes de la haine et du chaos». 


Mariama Ndoye / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page