Monde

Cameroun: Une base logistique opérationnelle pour le port de Kribi

Au Cameroun, la cité balnéaire de Kribi s’est vu doter, il y a quelques années, du premier port en eau profonde du pays.

Le port tarde néanmoins à donner la plénitude de son potentiel en raison d’une insuffisance de structure complémentaire. Le 8 juin dernier, le groupe Bolloré a inauguré une importante base logistique qui devrait optimiser l’exploitation de cette place portuaire.

De sa fenêtre au premier étage du petit bâtiment administratif qui jouxte le gigantesque entrepôt de la Kribi Logistics Hub, Pierre Parfait Essola, le chef de la section des opérations logistiques de ce nouvel entrepôt bâti par le groupe Bolloré, ne perd rien des rotations des camions et autres engins destinés au déchargement des containers : «Actuellement, nous avons notre ristaquer qui est l’équipement de manutention mécanique des containers».

La cadence des opérations est soutenue dans cet entrepôt qui fonctionne 24h/24 et, pour le groupe Bolloré, cet investissement était nécessaire, si ce n’est indispensable, pour renforcer l’attractivité de ce jeune port opérationnel depuis à peine quatre ans.

Coût de l’investissement : 4 milliards de francs CFA dans la première phase, sur une superficie de 24 hectares. Selon Serge Agnero, directeur régional du groupe Bolloré transport et logistique dans le Golfe de Guinée, «la vocation de ce hub est d’être le fer de lance du complexe logistique et industriel de Kribi et de permettre aux industriels et aux négociants camerounais, mais aussi à des acteurs économiques de la sous-région d’exporter ou d’importer leurs marchandises dans les meilleures conditions».

En termes de volume des opérations traitées depuis la mise en service de ce hub logistique, le groupe affirme être passé quasiment du simple au double.

«Dès le lancement de l’activité coton au niveau du terminal polyvalent, on a traité en moyenne 5.000 tonnes de coton, assure Pierre Parfait Essola, le chef section des opérations logistiques de ce nouvel entrepôt. Par contre, ici, au niveau de la base Kribi Logistics Hub, l’année passée, nous avons traité 9.000 tonnes, quasiment le double. Nous comptons aller au-delà cette année». Pour le directeur régional, cet investissement est la preuve que le groupe ne se désengage pas complètement, du moins pas pour le moment, du Cameroun et de l’Afrique malgré l’annonce de la cession de ses activités à un autre opérateur.

«Notre ambition, à terme, c’est de tripler la capacité des installations déjà opérationnelles, explique Serge Agnero. Cet investissement, qui a été récemment inauguré, fait partie du lot des investissements que nous avons conduits durant la dernière décennie au Cameroun et qui porte sur un total de 400 milliards de francs CFA». En tout cas, pour le port de Kribi, avec cette nouvelle base logistique, tous les rêves de grandeur sont désormais permis.

Sami Nemli avec agences

Maroc : polémique au sein des agences de voyage


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page