Monde

Algérie: un journaliste condamné à un an de prison pour « fausses informations »

Le journaliste du quotidien algérien « Echorouk », Belkacem Houam, a été condamné à un an de prison dont deux mois ferme pour « diffusion de fausses informations ».

Le journaliste avait été incarcéré le 8 septembre dernier à la suite de la publication d’un article dans lequel il évoquait le gel des exportations des dattes algériennes, rapportent des médias locaux.

Le journaliste expliquait dans son article que cette décision était motivée par le « renvoi » depuis l’étranger, notamment de France, de dattes algériennes estimées à 3.000 tonnes jugées « impropres à la consommation », ce qui a fait objet d’un démenti de la part des autorités de tutelle.

Le Syndicat des journalistes en Algérie a dénoncé ce verdict, estimant qu’il s’agit d' »une mesure extrême, hautement disproportionnée et qui va à l’encontre de tous les textes en vigueur régissant l’exercice du métier de journaliste et des médias en général en Algérie ».

Baisse des prix du carburant : 1 milliard de DH de perte pour les distributeurs



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page