Monde

Aérien : l’UE enquête sur l’annulation des réservations

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

L’Union européenne se penche sur le système d’annulation des réservations, chez les compagnies aériennes. Une enquête a été lancée dans ce sens pour analyser les pratiques des opérateurs aériens dans le domaine.

La Commission européenne, en partenariat avec le réseau de Coopération en matière de protection des consommateurs (CPC), a annoncé le lancement d’une enquête coordonnée sur les pratiques actuelles des compagnies aériennes en matière d’annulation des réservations. D’après l’Exécutif européen, le lancement de cette enquête s’inscrit dans le cadre des efforts déployés par la commission pour garantir le respect des droits des consommateurs et des passagers pendant la pandémie de la Covid-19.


En effet, selon un communiqué de la Commission européenne, cette enquête fait suite à une alerte externe émanant du Bureau européen des unions de consommateurs (BEUC) et à une alerte émise par la Commission européenne. Citée dans le communiqué, Adina Vălean, Commissaire européenne, chargée des transports, a ainsi indiqué qu’«il s’agit d’une étape importante vers le bon fonctionnement du secteur des voyages. D’autres mesures sont en cours, telles que la révision du cadre réglementaire pour les droits des passagers, comme le prévoit la Stratégie de l’UE pour une mobilité durable et intelligente». Il est à noter, dans ce sens, que l’objectif de ladite enquête est de récolter des informations complémentaires auprès des compagnies aériennes qui opèrent dans l’Union européenne, sur la façon dont elles informent leurs clients sur leurs droits en tant que passagers et comment elles traitent les demandes de remboursement, explique la commission.

«Dans les cas où les compagnies aériennes ont des difficultés persistantes à rembourser tous les consommateurs en temps utile, elles sont invitées à fournir des informations sur ce qu’elles font pour remédier rapidement à ces difficultés», est-il indiqué dans le communiqué de la commission. Cette dernière, précise par ailleurs que les compagnies aériennes disposent de trois semaines pour répondre à cette enquête. Le cas échéant, la commission et les autorités de la CPC assureront ensuite un suivi avec les compagnies aériennes.

Sami Nemli / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page