Culture

Paris-Marrakech : deux musées pour célébrer l’œuvre d’Yves Saint Laurent

Deux musées, consacrés à Yves Saint Laurent, ouvrent leurs portes en octobre, l’un à Paris, l’autre à Marrakech, offrant une immersion dans l’intimité de la maison de couture et le processus créatif du couturier français de légende.

Le musée parisien, qui s’ouvrira mardi prochain au public, est situé dans l’hôtel particulier du XIXe siècle, où Saint Laurent, décédé en 2008, a révolutionné les codes de la mode pendant trois décennies, jusqu’à la fermeture de la maison de couture en 2002.


Un plus vaste musée, également financé par la Fondation Yves Saint Laurent, sera inauguré le 19 octobre à Marrakech, à proximité de la villa Majorelle.
«J’ai passé toute ma vie à aider Yves Saint Laurent à construire son œuvre, et je veux qu’elle dure», disait Pierre Bergé, ancien compagnon de Saint Laurent et cofondateur de la griffe, qui avait porté ce projet avant son décès, début septembre, à l’âge de 86 ans.

À Paris, le musée se veut intime. Dans l’atelier à l’étage, restitué quasiment à l’identique, on s’attend presque à voir surgir Saint Laurent : ses lunettes sont posées sur son bureau, sa blouse blanche sur le dossier de la chaise, la gamelle de son chien Moujik au pied de la table.

Dans cet écrin uniquement consacré à la haute couture, les pièces emblématiques du couturier qui a «donné le pouvoir aux femmes» sont en bonne place : le smoking, la saharienne, le jumpsuit, le trench coat, devenus des classiques de la garde-robe féminine.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page