Culture

L’acteur et homme de théâtre Jamal Eddine Dkhissi n’est plus

L’acteur et homme de théâtre Jamal Eddine Dkhissi s’est éteint, vendredi à Rabat, à l’âge de 63 ans suite à une longue maladie, apprend-on auprès du ministère de la Culture. Il a rendu l’âme vendredi matin dans une clinique de la capitale où il était soigné. 

La dépouille du défunt artiste sera inhumée aujourd’hui après la prière d’Al Asr au cimetière Chouhada à Rabat, précise la même source.

Une multitude de figures du théâtre et de l’art dramatique marocain ont exprimé leur tristesse sur les réseaux sociaux suite à cette nouvelle en soulignant le statut exceptionnel du défunt en tant qu’acteur, réalisateur et enseignant et qui a marqué de son empreinte plusieurs générations de jeunes amateurs de théâtre au Royaume.

 Lors d’un parcours artistique s’étalant sur plus de trente années, Jamal Eddine Dkhissi a participé à plusieurs œuvres au théâtre et au cinéma, entre autres ,« Ymma » de Rachid El Ouali, « L’orchestre de minuit » de Jérôme Cohen-Olivar ou encore « Les loups ne dorment pas » de Hicham El Jbari.

Sa dernière apparition remonte au film de son élève Rachid El Ouali « Nouhe ne sait pas nager » qui a été projeté récemment dans le cadre du Festival National du Film de Tanger.

Feu Jamal Eddine Dkhissi, qui a été formé à l’Académie des arts dramatiques de Moscou, avait reçu un vibrant hommage à l’occasion de l’ouverture de la 18ème édition du Festival national du film de Tanger, le 03 mars, où son énergie, sa vitalité et sa foi en son art n’ont pas été vaincus par les signes de la maladie contre laquelle il luttait.

Des dizaines de comédiens marocains ont profité de ses enseignements à Institut Supérieur d’Art Dramatique et d’Animation Culturelle, tandis que ceux l’ayant côtoyé durant les années où il dirigeait le Théâtre national Mohammed VI témoignent de la grande estime et l’admiration qui lui était portées. 

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page