Culture

Fès : le projet du musée de la culture juive lancé

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Le comité scientifique du musée de la culture juive de Fès a signé une convention relative à l’acquisition d’objets d’art qui devraient être exposés dans cet espace culturel et patrimonial qui sera fin prêt en mai 2022.

Nécessitant un investissement de 11,81 MDH, le musée de la culture juive de Fès sera prêt en mai 2022. C’est ce qui ressort des travaux de la première réunion du comité scientifique dudit musée, tenue vendredi dernier à Fès, et qui a été marquée par la signature d’une convention relative à l’acquisition d’objets d’art devant être exposés dans cet espace culturel et patrimonial en cours de construction.


Conjointement signée par Othmane El Ferdaous, ministre de la Culture, de la jeunesse et des sports, Essaid Zniber, wali de la région Fès-Meknès, Mohand Laenser, président du conseil de la région et Mehdi Qotbi, président de la Fondation nationale des musées (FNM), cette convention s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre et du suivi des programmes de réhabilitation et de mise en valeur de la médina de Fès. Elle vise la mise en place d’un cadre de financement destiné à l’acquisition des objets d’art qui seront exposés dans le musée.

«Ce partenariat avec la Fondation nationale des musées contribuera à instaurer les bases d’un écosystème culturel dans la région Fès-Meknès. En effet, les musées de l’art de l’islam et de la culture juive marocaine constituent de véritables jalons pour les générations futures au vu du message très fort qu’ils véhiculent», a indiqué El Ferdaous lors de cette rencontre.

De son côté, Serge Berdugo, secrétaire général du Conseil des communautés israélites du Maroc et président du comité scientifique du musée de la culture juive, a affirmé que «ce musée va donner un éclairage sur la communauté juive qui est un affluent important de l’identité unique et plurielle du Maroc. Nous somme certains que ce musée sera un marqueur de la civilisation marocaine permettant d’honorer nos ancêtres communs, qui ont ensemble construit une civilisation qui éclaire le monde.» Après avoir mis l’accent sur la récente réhabilitation des synagogues Ettedgui à Casablanca et Slat Attia à Essaouira, Berdugo a profité de l’occasion pour lister d’autres projets de rénovation ou en cours d’étude, notamment la rénovation des synagogues Bensimon (El Jadida), Mansano (Fès), le musée juif de Tanger, le musée Dar El Mellah et le musée de la culture juive de Casablanca. L’opération, menée conformément aux hautes orientations royales depuis 2010, a permis la réhabilitation de 170 cimetières, sanctuaires et mausolées à travers le royaume. Elle a aussi aidé à dégager des milliers de sépultures enfouies sous terre et de restaurer près de 14.000 pierres tombales.

À noter que le programme mené par l’Agence de dédensification et de réhabilitation de Fès englobe l’ensemble des édifices et lieux de culte juifs qui nécessitent une restauration, dont le musée de la culture juive, l’école juive (Em-Habbanim), la place Arset Zerb, la restauration de la synagogue Mansano et les façades de la rue Mellah. Pour sa part, le président de la FNM a souligné que Fès s’apprête à accueillir le musée de l’art de l’islam au palais Al Batha, qui sera l’un des plus beaux musées au monde, et le musée du judaïsme marocain. « Ce dernier traduit la coexistence millénaire entre juifs et musulmans que notre pays a toujours défendue et protégée», a-t-il ajouté. Enfin, les membres du comité scientifique ont effectué une visite de terrain pour s’enquérir des travaux du musée de la culture juive de Fès et du musée de l’art de l’islam, dont les travaux de restauration devraient prendre fin en juillet prochain.

Mehdi Idrissi / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page