Culture

Fès : le jardin botanique de Oued Fès prend forme

Longtemps attendu, le projet du jardin botanique de la ville de Fès commence à se concrétiser. La commune vient de finaliser les travaux de jardinage et poursuit le chantier d’aménagement des bâtiments. Pour la gestion de cet espace, étalé sur une superficie de plus de 20 hectares, la commune compte créer un partenariat entre les universités et les associations actives dans le domaine de l’environnement.

En stand-by depuis 1987, le projet du jardin botanique de Oued Fès voit le bout du tunnel. Étalé sur une superficie de plus de 20 hectares dans la zone de Oued Fès, ce projet a connu beaucoup de retard, certains même pensent qu’il fait partie des projets abandonnés de la ville.


Pour remettre ce projet sur les rails, le Conseil communal de Fès a dédié une enveloppe de 5 MDH pour la mise à niveau de cet espace. Les membres du conseil ont également validé une convention de partenariat pour la création d’un groupement d’intérêt public chargé de la gestion du jardin botanique de Fès. Ce groupement, qui sera composé de la commune de Fès et des partenaires universitaires et associatifs, aura pour objectif de gérer ce parc et ses services selon les normes internationales en vigueur, assurer les ressources financières et humaines nécessaires et renforcer la formation scientifique, technique, pédagogique dans les domaines de la botanique et de l’environnement.

Ce projet vise également le développement des moyens de recherche, d’éducation et de valorisation en la matière, la préservation des richesses végétales aux niveaux régional, national et méditerranéen, la valorisation de la biodiversité végétale et l’introduction de nouvelles espèces dans cet espace tout en veillant à leur acclimatation.

En vertu de cette convention de partenariat, le groupement aura également pour mission de faciliter l’accueil des visiteurs et contribuer aux efforts de sensibilisation et d’éducation à l’environnement. Ce jardin, réalisé dans un espace naturellement irrigué par des puits, renfermera des collections de plantes méditerranéennes sauvages et de plantes médicinales et aromatiques, utilitaires, alimentaires et industrielles. Le jardin botanique de Fès a des effets multiples et variés sur la région et représente une valeur ajoutée à l’Observatoire régional des plantes. Il constitue aussi un espace pédagogique d’excellence dans le domaine de l’environnement. Les responsables de la ville ambitionnent de placer cet espace comme un véritable pôle d’attraction. Il accomplira des missions de sensibilisation et d’éducation environnementale qui en feront un espace d’étude, de présentation et de mise en valeur de la flore locale et nationale. Il comprendra également des salles d’exposition, un amphithéâtre pour les activités culturelles en relation avec l’environnement, une librairie, des serres et des arbres, notamment l’arganier, des palmeraies, des roseraies, des plantes cactées et des bambouseraies. Selon ses concepteurs, «ce projet, aux impacts pluriels sur la région, est un joyau qui mettra en valeur la flore de toute la Région Fès-Meknès, un guide pratique des arbres de Fès et une encyclopédie vivante des arbres du Maroc, ainsi qu’un centre d’éducation environnemental». 

Mehdi Idrissi / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page