Éco-Business

Un carnet de commandes de 2,46 MMDH pour DLM

Le changement des méthodes comptables et le report de commandes ont eu raison du chiffre d’affaires affiché de DLM, mais pas de son résultat net part du groupe.


Delattre Levivier Maroc affiche de bonnes performances au terme de 2016. Avec un chiffre d’affaires consolidé de 637,52 MDH, bien qu’en repli de 38,52%, la société arrive à dégager un résultat net part du groupe en hausse de 6,8% à 11,74 MDH. En effet, l’effort commercial de la société lui a permis de s’assurer un carnet de commandes de 2,46 MMDH, dont plus de 1,26 MMDH pour la seule année 2016. Toutefois, 1,81 MMDH de ce carnet a été reporté à 2017 et aux exercices suivants.

Le chiffre d’affaires, selon les comptes sociaux, ressort à 521,32 MDH contre 757,38 MDH une année plus tôt. En comptes consolidés, le chiffre d’affaires est de 637,52 MDH contre 1,037 MMDH en 2015. Cette baisse est imputable au changement des méthodes comptables, passant de l’achèvement à l’avancement.

D’ailleurs, la consolidation de l’essentiel du chiffre d’affaires réalisé a été reportée. La production, pour sa part, est en hausse de 4,6% à 597,99 MDH contre 571,63 MDH. Le résultat d’exploitation a enregistré en conséquence une légère baisse de 1,3% à 55,42 MDH contre 56,16 MDH, fixant ainsi la marge opérationnelle à 8,7%, en hausse de 3,3 points. A contrario, le RNPG s’améliore de 6,8% à 11,7 MDH pour une marge nette de 1,8%, en hausse de 0,7 point. Compte tenu de ces performances, le Conseil d’administration prévoit de proposer à la prochaine Assemblée générale ordinaire la distribution d’un dividende de 5,5 DH par action (soit au même niveau qu’en 2015).

Une trésorerie nette en hausse
Sur un autre registre, la trésorerie nette ressort en hausse de 22%, soit une bonification de 103,53 MDH, et ce, malgré la dégradation des délais de paiement qui marque le contexte national. Le fonds de roulement enregistre une augmentation de 284% à 119,18 MDH alors que le compte client s’élève à 369 jours de production. Par ailleurs, une partie de la dette court terme de l’ordre de 60 MDH a été restructurée et passée à moyen terme.

Sur le plan des perspectives, le management souligne que l’année 2017 s’annonce favorable puisque le chiffre d’affaires prévisionnel escompté dépasse de loin le niveau historique réalisé en 2015. L’exercice en cours a été entamé avec un chiffre d’affaires certain de 1,81 MDH sur deux exercices, auquel seront ajoutées des conversions commerciales à concrétiser tout au long de l’année.

En 2017, DLM déploiera sa stratégie d’investissement associée au lancement de DLM Services. En effet, c’est au début de ce mois de mars que la société a annoncé le lancement de cette filiale, dont l’activité s’articule autour de trois pôles: la maintenance, l’ingénierie et le facility management, qui a pour ambition de devenir le prestataire de référence des industriels externalisant leur maintenance mécanique grâce à une offre multi-techniques.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page