Éco-Business

Transport ferroviaire. Les Espagnols lorgnent la LGV

La délégation valencienne venue, récemment, prospecter au Maroc espère se tailler une part du juteux marché des infrastructures, notamment dans le secteur du transport ferroviaire.

Chapeautée par le président de la région, le socialiste Ximo Puig, la délégation a pu s’enquérir des multiples opportunités d’affaires qu’offre le royaume.


Au fil des nombreuses rencontres tenues avec les responsables et opérateurs marocains, les hommes d’affaires espagnols ne cachaient pas leur intérêt pour les secteurs des énergies renouvelables, du tourisme, de l’automobile ainsi que du bâtiment.

De même, lors d’une rencontre avec les représentants de la CGEM, Puig n’a pas caché l’appétit de ses entreprises pour le secteur des infrastructures marocain, au vu du potentiel de cette activité. Les entreprises valenciennes -et espagnoles en général- espèrent être dans la course pour l’adjudication de la ligne à grande vitesse reliant Casablanca à Marrakech.

Il est à rappeler que les entreprises espagnoles avaient exprimé leur amertume face au monopole français lors de la réalisation de la première ligne au Maroc.

 


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page