Éco-Business

Trafic web au Maroc : Ce que dit le classement d’Alexa Ranking

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Alexa Ranking fournit une mise à jour régulière des sites web les plus visités au Maroc. Hespress, Chouftv et Avito sont les sites web locaux les plus visités par les Marocains, derrière Google.com et YouTube. Le point avec un spécialiste en la matière…


Dans son ranking, Alexa Internet, filiale du groupe Amazon, fournit une liste mise à jour des principaux sites web par pays, y compris le Maroc. Bien qu’il ne fasse pas l’unanimité des spécialistes, l’Alexa Ranking confirme plus ou moins les classements des sites web les plus visités au Maroc, publiés auparavant par divers organismes. Selon ce classement, Google.com et YouTube sont, respectivement, les plus consultés par les Marocains actuellement, suivis par Hespress, Chouftv, Avito et Facebook. Par ailleurs, Hibapress, Elbotola, Alayam24 et Google Maroc ferment la marche des dix sites qui enregistrent le plus grand nombre de visites, au 17 janvier 2017.

Ces résultats, Marouane Harmach, blogueur et consultant, en relativise la pertinence. «Le classement Alexa n’est pas infaillible et certains sites utilisent des moyens détournés pour doper artificiellement leur trafic», souligne-t-il. Le spécialiste précise qu’il «faut être certifié (abonné) Alexa pour figurer dans ce classement. Les sites qui ont oublié de régler leur abonnement l’ont chèrement payé». En faisant confiance aux algorithmes d’Alexa, en plus des six sites marocains cités ci-dessus, Koora, le360, Noonpresse et Soltana complètent le compte des dix sites les plus populaires au Maroc. Constat universel, les sites n’utilisent pas les mêmes stratégies pour attirer les internautes. C’est ce que confirme Harmach : «les sources du trafic ne sont pas les mêmes. Hespress, qui est dans le «top of mind» des internautes marocains, compte énormément sur l’accès direct, alors que son concurrent direct, Chouftv, investit massivement dans les réseaux sociaux, surtout Facebook». Cette question d’accès semble pertinente pour le moteur d’Alexa. Preuve en est, avec la différentiation entre Google.com et google.co.ma, figurant comme deux résultats différents dans le classement.

Pour le consultant, cela renvoie tout simplement à l’adresse tapée par l’internaute ou figurant parmi les favoris de son navigateur (Bookmarks). «Les deux sites ont deux URL différentes», précise-t-il. Les critères d’un classement crédible sont difficiles à définir. Indépendamment des nomenclatures réalisées par les organismes officiels ou privés, le monde d’Internet reste libre et les classements sont effectués par des moteurs utilisant des algorithmes qui demeurent faillibles. Comment remédier à cette imperfection ? Croiser les résultats de plusieurs opérateurs est une solution qui peut donner à lire des résultats satisfaisants.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page