Éco-Business

Tourisme interne : Le pari des vacances régionales réussi

L’organisation des vacances scolaires semestrielles selon trois pôles régionaux a impacté positivement le tourisme interne. Malgré les problèmes rencontrés par certaines stations, Haddad reste optimiste quant à l’atteinte des objectifs fixés.

Face à la pression des Conseillers qui réclamaient un bilan d’étape des mesures visant la hausse de la capacité des hôtels, en vue de l’occupation, par les touristes marocains, de 47.000 lits à l’horizon 2020, le ministre du Tourisme a insisté, mardi, sur l’orientation importante des opérateurs touristiques vers la demande nationale. Cela a permis, selon lui, d’augmenter le chiffre d’affaires du segment de plus de 9 MMDH en 2015. «Les vacances scolaires régionales ont porté leurs fruits et ont permis d’atténuer la concurrence acharnée entre les hôtels», a noté Haddad, qui a ajouté que «le chiffre d’affaires du tourisme interne est passé de 24 MMDH à 33 MMDH, et l’objectif de 47.000 lits reste réalisable d’ici 2020». S’agissant des entraves qui se dressent devant 5 stations qui doivent s’ajouter aux 3 existantes, le ministre a indiqué que le respect des exigences environnementales reste crucial pour la station de Moulay Bousselham, de même que «l’appel d’offres pour la station de Taza a été relancé après que le premier se soit révélé infructueux».


Sans donner un calendrier des réalisations, Haddad a adopté un ton optimiste quant au sort de la station de Sidi Abed qui bute toujours sur le problème du foncier, mais aussi celle du Cap de l’eau qui doit se conformer à certaines exigences imposées par la loi sur le littoral. La tutelle et les opérateurs cherchent à élargir la base de la clientèle sur le segment du tourisme domestique, tout en récupérant une part des touristes résidents qui optent pour le voyage à l’étranger.

L’objectif est de concevoir une gamme de produits touristiques qui réponde aux attentes des résidents en termes de prix et qui tienne compte de leurs habitudes et de leur mode de voyage, notamment la location de maisons, la restauration à bas prix et le commerce des produits de terroir. Enfin, l’option des chèques voyages figurera parmi les propositions qui seront émises par le ministère lors de la finalisation de son projet de budget sectoriel pour la loi de Finances de 2017.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page