Éco-Business

Thami Ghorfi: “Les entreprises ont besoin de cadres qui peuvent les accompagner”

Thami Ghorfi
Président de l’ESCA École de Management

L’ ESCA, première école au Maroc à passer au blended-learning pour l’ensemble de ses programmes, mise sur le digital, en renforçant son investissement au service des parcours individualisés. Son président, Thami Ghorfi, détaille cette stratégie prometteuse de la première institution accréditée par AACSB au Maroc et en Afrique Francophone.


Comment définiriez-vous votre établissement ?
Nous formons et accompagnons, chaque année, près de 1.000 étudiants et apprenants, issus de la formation initiale et continue, dans la transformation de leur potentiel pour devenir des managers de haut niveau, capables de contribuer à la performance et à l’internationalisation des entreprises au Maroc. Grâce à une vision claire et une stratégie d’amélioration continue, ESCA École de Management se positionne comme une institution d’envergure internationale. Elle est la première à obtenir l’accréditation internationale AACSB, au Maroc et en Afrique francophone, et fait partie, à ce titre, des 5% des meilleures business schools dans le monde. Nous faisons de l’internationalité et de l’excellence académique des axes stratégiques de notre développement, à travers un réseau de partenaires puissant, constitué de 110 universités et business schools prestigieuses dans le monde.

En juin 2020, vous êtes passés au blended-learning pour l’ensemble de vos programmes. Pourquoi ?
C’est un bel acquis au service de nos étudiants en formation initiale et des participants aux programmes de formation continue. Il s’agit d’une solution qui permet, aux apprenants et aux étudiants, d’accéder à la connaissance et aux contenus de la formation, tout en progressant, chacun à son meilleur rythme. La réussite de ce modèle est liée à la capacité d’innovation pédagogique de l’institution et au renforcement de la formation des enseignants. Cette année, nous confortons notre investissement au service des parcours individualisés, à travers des solutions digitalisées qui permettent à l’étudiant d’aller plus loin dans son apprentissage et de progresser à son rythme. Par ailleurs, nous avons noué un nouveau partenariat avec Coursera, la plateforme en ligne qui propose des contenus qualitatifs dispensés par des enseignants de renom, en provenance de plus de 200 grandes universités et organisations de premier plan.

Comment expliquez-vous le succès de votre établissement ?
Il faut dire qu’il n’y a pas de secret à cela. Nos enseignants constituent un groupe de talents de haut niveau et s’investissent dans la recherche pour accompagner nos étudiants à leur meilleur niveau. Il est important de noter que toutes les écoles au Maroc ne dispensent pas les mêmes formations. ESCA École de Management est une institution à dimension internationale avec des programmes fortement ancrés à l’international. En plus d’être reconnue par l’État, notre institution est la première à être accréditée par AACSB, au Maroc et en Afrique Francophone.

Où vous situez-vous dans l’écosystème de l’enseignement  au Maroc ?
ESCA École de Management est, aujourd’hui, considérée comme l’école de référence dans l’enseignement de la gestion et du management des entreprises. C’est la seule institution à bénéficier de quatre palmes dans le classement Eduniversal, ce qui la place au premier rang au Maroc et lui confère une position de top business school, avec une influence internationale significative.

Quelles sont offres proposées  pour la rentrée universitaire 2021-2022, notamment pour les Bac+5, et plus ?
Nous avons renforcé notre offre de formation par deux programmes de masters executives. Il s’agit du master en management de la transformation digitale et du master en management de projet. Le premier vient répondre à un besoin immense en matière de profils dotés de capacités managériales et numériques avancées pour analyser et déployer des projets stratégiques innovants, au service de la transformation digitale de l’entreprise. Le second s’adresse aux cadres supérieurs souhaitant développer des compétences managériales pointues pour servir la gestion de projets et en faire un vecteur de performance et de création de valeur pour l’entreprise. Dans le domaine de la formation continue, nous avons noué un nouveau partenariat avec HEC Liège renforçant ainsi notre International MBA pour cadres et managers qui ont l’ambition de gérer leurs carrières et d’évoluer vers des postes de direction.

Que vous proposez-vous pour faire carrière dans les métiers du futur ?
Il s’agit là d’un vrai sujet. Les entreprises ont besoin de cadres qui peuvent les accompagner pour gérer leurs projets d’intégration de projets digitaux. Nous avons donc lancé un master spécialisé en management de la transformation digitale pour les jeunes Bac+3 qui souhaitent s’investir dans ces spécialités. Nous mettrons également en place, lors de cette rentrée universitaire, deux nouveaux programmes bachelors pour les bacheliers. L’international bachelor in business administration – International BBA, est un programme en anglais qui fait bénéficier les étudiants de toute la dimension internationale de notre institution et leur offre de multiples opportunités de vivre des expériences internationales dans différentes régions du monde. Il forme des profils dédiés à l’international, pouvant explorer et concrétiser les opportunités dans diverses régions du monde. Le second programme est le bachelor digital business, qui répond à l’immense demande, justement, en profils ayant une double compétence dans les champs du digital et qui maitrisent le management et ses méthodes.

Khadim Mbaye / Les Inspirations ÉCO Docs


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page