Éco-Business

Tanger-Tétouan-Al Hoceima : plus de 46 MMDH investis dans la Région

La Commission régionale unifiée d’investissement (CRUI) de la Région Tanger-Tétouan-Al Hoceima (TTA) a approuvé, entre janvier et octobre 2022, 357 projets pour un montant global d’investissement de 46,4 MMDH et quelque 72.000 emplois stables à terme.

La dynamique économique de la Région Tanger-Tétouan-Al Hoceima (TTA) ne cesse de s’accroître. Au terme du mois d’octobre, la Région a engagé pas moins de 46,4 milliards de dirhams (MMDH) d’investissements. Dans son bilan cumulé relatif aux dix premiers mois de l’année, la Commission régionale unifiée d’investissement (CRUI) annonce avoir tenu 157 réunions, et approuvé 357 projets, soit 67% des dossiers examinés durant cette période, avec quelque 72.000 emplois stables attendus à terme.

Ces réalisations représentent une progression de 80% par rapport à la même période de 2021. Ces performances témoignent de la dynamique économique que connaît la Région depuis plusieurs années. Le développement des infrastructures d’accueil a également joué un rôle important, en permettant de renforcer l’attractivité territoriale de la TTA, qui s’est imposée désormais en tant que plate-forme mondiale d’investissement dans la plupart des secteurs d’activité.

Une diversité sectorielle
Cette diversité sectorielle, qui caractérise la Région TTA, transparaît aussi dans la nature des projets approuvés par la CRUI au cours des 10 premiers mois de l’année. Au-delà des projets industriels – qui confirment le positionnement de la Région en tant que deuxième pôle industriel du Royaume (avec 31% des projets approuvés) – c’est le secteur du commerce, avec une part de 15% des projets approuvés, qui reprend progressivement sa position traditionnelle en tant que secteur historique.

La présence d’infrastructures logistiques d’envergure, et la position géostratégique dont bénéficie la Région, la positionnent en tant que plate-forme de commerce mondiale à travers, notamment, la mise en exploitation de la nouvelle zone d’activité économique à vocation commerciale de Fnideq.

Pour leur part, les projets liés au secteur des services connaissent également une croissance considérable, avec une part de 23% des projets approuvés. Citons, ente autres, les services liés à l’industrie et la logistique qui poursuivent leur contribution à la dynamique et la croissance économique régionale. Par ailleurs, le secteur du tourisme continue d’attiser l’intérêt des investisseurs tant marocains qu’étrangers, avec 16% des projets approuvés, pour un montant de plus de 3,6 MMDH et 3.100 emplois.

Ce secteur consolide ainsi la position de la Région en tant que destination privilégiée du tourisme balnéaire, de MICE et écologique. Enfin, et dans la vision de faire de TTA un territoire durable, la CRUI a approuvé un grand projet dans le domaine de l’énergie éolienne pour un investissement de 1,36 MMDH et une puissance installée de 100 MW.

Globalement, les réalisations de la Région confirment la pertinence de l’accompagnement et de l’intelligence collective menés par les différents acteurs de l’écosystème de l’investissement et leur implication autour du Centre régional d’investissement (CRI), et ce, depuis la phase d’instruction des dossiers et leur approbation, jusqu’à leur suivi a postériori. Citons, notamment, les services extérieurs, les collectivités territoriales, les chambres professionnelles, le secteur privé…

15 conventions d’investissement signées 

Par ailleurs, en termes de catégorisation des investissements engagés dans la Région, l’engouement concerne aussi bien les PME-PMI que les grands projets. À noter que la CRUI a examiné favorablement, lors des dix premiers mois de l’année, 15 conventions d’investissement totalisant plus de six MMDH et 2.344 emplois à terme.

La même dynamique a été également enregistrée dans la création d’entreprises, pour laquelle la Région occupe la 2e position au niveau national avec 8.570 nouvelles entreprises créées entre janvier et août 2022, soit environ 14% des créations enregistrées au niveau national, selon les derniers chiffres publiés par l’OMPIC.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO

Baisse des prix du carburant : 1 milliard de DH de perte pour les distributeurs



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page