Éco-Business

Startups marocaines de l’année : voici les grandes gagnantes

Trois lauréates ont été distinguées par TotalEnergies dans le cadre de la 3e édition du Challenge startupper de l’année. Elles bénéficieront d’un soutien financier, d’une visibilité médiatique et d’un accompagnement personnalisé pour les assister dans le développement de leurs projets.

La version marocaine de la 3e édition du Challenge startupper de l’année, lancée par TotalEnergies dans 32 pays africains, a été clôturée jeudi dernier en grande pompe, lors d’une cérémonie de remise des prix, organisée par TotalEnergies Marketing Maroc.
L’événement a connu la présence de plusieurs personnalités du monde de l’entrepreneuriat, avec 15 startups finalistes qui ont été mis en avant. Pour rappel, 1.010 candidatures ont été déposées au Maroc, dont 365 dossiers complets.
Parmi les 15 finalistes retenus, qui ont pu présenter leurs projets devant un jury local d’experts, trois lauréates ont été distinguées, chacune dans une catégorie différente. Signalons que le Challenge startupper de l’année a pour objectif de soutenir les jeunes entrepreneurs en Afrique.
Trois catégories y sont récompensées, à savoir : la «meilleure startup de moins de 3 ans», le «meilleur projet de création d’entreprise» et, désormais, la «meilleure entrepreneuse».
Les gagnants sont…
Dans la catégorie «meilleure startup de moins de 3 ans», Kenza Skiri a été primée pour sa startup Tadwir, spécialisée dans le recycling, l’upcycling et l’écoconception. Le prix du «meilleur projet de création d’entreprise» a été décerné, quant à lui, à Meryem Lahcini pour son projet «Charbon Eco», portant sur le recyclage du grignon d’olive, pour produire un charbon écologique moins cher, doté d’un pouvoir calorifique élevé et générant une faible émission de CO2.
Enfin, la «meilleure entrepreneuse de l’année» est Ikram Ait Kham, avec sa startup «Nuwood», qui recycle les coquilles de noix, et les réutilise pour développer des produits écologiques dégradables. Ces jeunes entrepreneures ont reçu une aide financière d’un montant de 100. 000 DH chacune.
Elles bénéficieront également d’un accompagnement personnalisé, pour le développement de leurs projets, de la part de l’incubateur Kluster de la Chambre française de commerce et d’industrie du Maroc (CFCIM) ainsi que d’une visibilité locale pour se faire connaitre. Par ailleurs, chacune des lauréates de cette édition verra son projet présenté devant un Grand Jury en charge de désigner les trois «Grands Gagnants», sur l’ensemble des 32 pays participants.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO



Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page