Éco-Business

Souk At-Tanmia : 541 projets présélectionnés

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Les résultats de la première présélection de l’année du programme Souk At-tanmia, soutenu par la Banque africaine de développement, ont été rendus publics. Sur 540 dossiers de candidature reçus, 521 ont été présélectionnés, dont 451 en provenance de TPME et 89 de startups. Les détails et ambitions du programme au Maroc…

Le programme dano-arabe Souk At-tanmia (SAT), soutenu par la Banque africaine de développement (BAD), a rendu publics les résultats de présélection des startups et TPME de régions reculées qu’il accompagnera tout au long de l’année 2021. L’événement s’est tenu le 11 mars à Rabat. À cette occasion, les membres du jury de présélection, des experts de l’unité de gestion du projet et des partenaires triés sur le volet, ont révélé que, cette année, 540 dossiers de candidature ont été reçus, dont 451 en provenance de TPME et 89 de startups. Sur ce total, 521 projets ont finalement été retenus. Et parmi ces projets, portés par des jeunes de 20 à 35 ans (22% de femmes entrepreneurs), 200 sont en phase de création et 321 en phase d’idéation.


Guelmim-Oued Noun, Drâa-Tafilalet et Tanger-Tétouan-Al Hoceima, les trois régions ciblées cette année
Ces porteurs de projets, tous ressortissants des trois régions ciblées cette année par le programme SAT, à savoir Guelmim-Oued Noun, Drâa-Tafilalet et Tanger-Tétouan-Al Hoceima, ont déjà commencé à bénéficier de la formation et de l’accompagnement nécessaires pour traduire leurs idées en business. Pour cette année, l’objectif de Souk At-tanmia est de soutenir les 250 projets les plus méritants qui devront être sélectionnés parmi 850 idées dans la création d’entreprise. Les lauréats bénéficieront d’un accompagnement technique post- création ainsi que d’un appui financier qui leur permettront d’aller plus facilement vers le marché. Rappelons que Souk At-tanmia est un Programme de partenariat dano-arabe (DAPP), soutenu par la BAD, lancé en 2019 au Maroc. Son objectif est notamment d’œuvrer à créer de nouvelles opportunités pour des entrepreneurs mal desservis, en les aidant à créer ou à développer leur propre entreprise. SAT aide ainsi à générer de l’espoir, à stimuler l’esprit d’entreprise chez les jeunes et à créer une nouvelle dynamique économique dans les régions les moins développées du Maroc. C’est une initiative structurée revêtant la forme d’un partenariat, qui tire pleinement parti des avantages comparatifs et des réseaux respectifs des différentes entités (nationales et internationales, publiques et privées) qui le constituent.

Donner un nouvel élan aux jeunes de régions reculées
Cela permet d’offrir un soutien solide et de maximiser l’impact et la visibilité des actions menées. Justement, c’est grâce à cette approche intégrée et collaborative et à la diversité de ses partenaires que SAT offre un soutien intégré, qui combine financement (sous forme de dons) et assistance non financière (à travers des services d’accompagnement, de mentorat, d’accès au marché et de renforcement de capacités), afin de répondre aux contraintes financières et au manque de capacités qui entravent les entrepreneurs marocains. Avec un mécanisme combinant l’accès au financement et un accompagnement ciblé, l’initiative Souk At-tanmia a pour objectif de donner un nouvel élan aux jeunes, femmes, associations, coopératives et micro-entrepreneurs pour innover, entreprendre et concrétiser leurs idées. Sa spécificité tient au fait que le programme inclut, pour plus d’efficacité et de synergies, la mise en place d’une plateforme nationale de coordination de l’écosystème entrepreneurial. Il œuvre également à promouvoir l’esprit d’entreprise, notamment auprès des jeunes. Son ambition est d’être une nouvelle forme de partenariat qui change la dynamique et modifie les paradigmes du développement pour placer l’humain au centre des priorités et des solutions.

Aziz Diouf / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page