Éco-Business

Siemens gamesa : la production s’arrêtera au Maroc début 2023

Après avoir annoncé la fermeture de son usine de fabrication de pales à Tanger, Siemens Gamesa va arrêter définitivement sa production début 2023. Il serait question, par ailleurs, de céder l’usine.

Paulo Fernando Soares, président directeur général de Siemens Gamesa pour l’Europe du Sud, l’Afrique, l’Amérique latine et le Brésil a annoncé à la presse internationale que le fabricant d’éoliennes arrêtera sa production en début d’année prochaine. «La décision a été prise dans une perspective mondiale qui tenait compte de l’évolution des demandes du marché, de la concurrence accrue et de l’impact d’une grave crise de la chaîne d’approvisionnement», a-t-il indiqué.

L’opérateur envisage également de vendre son usine de fabrication de pales. En effet, les problématiques d’approvisionnement causées par les effets de la crise sanitaire dans le monde et la guerre en Ukraine – couplées à la flambée des prix de l’acier et de l’aluminium – sont autant de facteurs qui ont conduit le fabricant à reconsidérer son positionnement au Maroc.

Pour Siemens Gamesa, la fabrication de composants d’éoliennes est devenue une activité difficile ces dernières années, malgré la forte demande des gouvernements qui misent sur l’énergie éolienne comme alternative aux combustibles fossiles. Par ailleurs, le PDG explique que cette décision a été prise suite aux mesures d’ajustement que l’entreprise a prises ces dernières années au Danemark, en Inde, en Espagne et aux États-Unis et à un manque de commandes pour le type de pales produits dans son usine marocaine.

Pour rappel, le producteur mondial avait annoncé en septembre sa décision de fermer son usine onshore de Tanger. Cette décision entre dans le cadre de son programme stratégique Mistral, mis en place dans l’objectif de rationaliser et simplifier l’organisation de l’entreprise. Le but de Siemens Gamesa est aussi d’améliorer son efficacité opérationnelle. Le groupe prévoit cependant de poursuivre ses opérations dans neuf autres pays africains pour mener à terme les projets en cours.

Il prévoit également de maintenir ses partenariats avec des marchés africains clés comme le Maroc, l’Égypte et l’Afrique du Sud, a déclaré le haut responsable. Notons que le fabricant germano-espagnol d’éoliennes a récemment annoncé une perte colossale de près d’un milliard d’euros sur son exercice 2021-2022. Siemens Gamesa, filiale à 67% de l’allemand Siemens energy, a également annoncé son intention de se retirer de la bourse, et de supprimer 2.900 postes à travers le monde.

Sami Nemli / Les Inspirations ÉCO

Baisse des prix du carburant : 1 milliard de DH de perte pour les distributeurs



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page