Éco-Business

Sécurité informatique: CapValue ne chôme pas

CapValue, qui opère dans le domaine de la sécurité des systèmes d’information, publie les résultats de l’action d’assistance gratuite aux TPE marocaines pour la mise en place du télétravail.

Avec le déclenchement de l’état d’urgence sanitaire dû à la propagation du coronavirus dans notre pays, CapValue, acteur national reconnu dans le domaine de la sécurité des systèmes d’information depuis 2008, a immédiatement et gracieusement mis les expertises de ses équipes à la disposition des TPE marocaines pour la mise en place de dispositifs sécurisés de télétravail afin d’assurer le maintien de leurs activités durant la période de confinement. Aujourd’hui, l’opérateur fait le point sur ses réalisations durant cette période.


«Les entreprises, quelle que soit leur taille, devaient faire le choix difficile d’ouvrir, sur Internet, l’ensemble ou une partie de leurs systèmes d’information pour ne pas impacter la productivité, ce qui a poussé plusieurs TPE, qui ne sont pas équipées d’outils techniques, à souscrire à notre offre d’assistance gratuite et leur assurer une continuité d’activité tout en leur garantissant une sécurité optimale sans que leurs systèmes d’information ne soient publiés et exposés aux risques sur Internet», souligne Mohamed Tmart, expert en sécurité des systèmes d’information et fondateur de la société CapValue.

Après avoir lancé l’opération d’accompagnement des TPE marocaines dans la mise en place des dispositifs nécessaires pour assurer le passage au télétravail en toute sécurité pendant la période de confinement, CapValue recense les retours de cette campagne. Ainsi, l’opérateur a reçu 117 demandes de TPE, 22 TPE (éligibles) ont bénéficié de l’assistance au télétravail. Par ailleurs, 23 serveurs embarquant tous les outils pour assurer des conditions optimales de télétravail ont été installés chez les TPE à travers des serveurs Open Source. Ce sont donc plus de 400 salariés qui ont pu accomplir leurs tâches quotidiennes depuis leur domicile. Par ailleurs, une moyenne de 400 Go de trafic chaque 24h est filtrée et chiffrée au niveau de CapValue avant d’être distribuée aux serveurs installés au sein des TPE concernées. L’opérateur note quasiment zéro chômage technique chez ces TPE. «Nous pourrons dire aujourd’hui que les 22 TPE que nous avons accompagnées durant cette crise ont maintenu leur productivité habituelle malgré le confinement et nous pourrons dire que notre objectif a été atteint», renchérit le DG de CapValue. Cette action a permis à CapValue de mettre en place, en un temps record, toute une architecture (infrastructures et télécoms) et de l’améliorer jour après jour.



Mohamed Tmart.
Directeur général de CapValue

“ Les TPE n’étaient pas préparées à cette crise”

Quels sont les principaux enseignements tirés de cette période ?
L’objectif était de mettre en place une feuille de route qui permettrait de faire face à un éventuel confinement de la population pour assurer la continuité des services. Seuls les bons élèves -les plus préparés- étaient capables de répondre présent au lendemain de l’annonce du confinement avec presque zéro dégât. Cela a poussé les entreprises à faire évoluer leurs plans de continuité d’activité pour prendre en charge les scénarios relatifs aux pandémies.

Quelles sont les différentes lacunes que vous avez pu relever chez les TPE ?
Plus de 90% des TPE disposent du même réseau informatique que celui que nous avons dans nos domiciles. Cela rend l’accès à l’information difficile puisque tout est matérialisé avec une absence de solutions de sauvegarde des données. Les 10% de TPE restants disposent de toute l’infrastructure nécessaire pour assurer un travail collaboratif dans les locaux de l’entreprise, mais pas d’architecture qui permettra de le rendre accessible à distance. C’est pourquoi nous avons décidé de mettre à leur disposition notre expertise et tous les outils matériel et logiciel pour garantir une continuité de service pendant le confinement.

Est-ce que les TPE ont compris l’intérêt de la sécurité de leur système d’informations ?
Contrairement aux grandes entreprises, la majorité des TPE n’intègrent pas le paramètre de la sécurité des systèmes d’information puisque, selon ces TPE, les bases de données et les services qu’ils gèrent dans leurs systèmes d’information ne sont accessibles que depuis les locaux de l’entreprise, et ne sont donc pas exposés dans cette jungle qu’on appelle communément «Internet». On oublie souvent que les cyber-attaques peuvent provenir de l’interne.

Quels sont les outils que les TPE doivent impérativement adopter dorénavant ?
Notre action a permis à toutes les TPE que nous avons assistées gracieusement de comprendre qu’un paramètre imprévu et hors de contrôle (Covid-19 par exemple) peut twout changer et mettre à rude épreuve toute la vision et les objectifs de l’entreprise. Les TPE comme les PME et les grandes entreprises doivent disposer de tous les outils et moyens techniques (firewalls, VPN, WAF…) qui leurs permettront de s’adapter et de continuer à produire en toutes circonstances. 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page