Éco-Business

RSE : LafargeHolcim Maroc dresse son bilan

Dans le cadre de sa semaine du bénévolat qui s’étend du 7 au 13 juin, LafargeHolcim Maroc ouvre les portes de son usine de Settat et dresse le bilan de son programme N’BNIOUW L’7AYAT.

Dans le cadre de sa semaine du bénévolat qui s’étend du 7 au 13 juin, LafargeHolcim Maroc ouvre les portes de son usine de Settat. L’occasion pour le cimentier dresser un bilan de son programme N’BNIOUW L’7AYAT. Lorsqu’elles sont implantées, les usines génèrent plus ou moins de nuisances pour leur voisinage. À travers ce programme qui est déployé sur chacun des six sites de production au Maroc, le cimentier agit sur quatre axes principaux : l’éducation, la santé, l’employabilité et le développement des communautés.


À travers ce programme, les besoins des communautés et différentes parties prenantes présentes autour des usines (associations, directeurs d’écoles…) sont remontés via un comité de liaison chapeauté par le directeur d’usine, sous le suivi des autorités locales, étudiés et traités.

Ainsi, pour le volet éducation, l’usine de Settat a pu toucher 2.200 élèves, dans le cadre de la distribution de cartables et fournitures lors des rentrées scolaires, des écoles sont rénovées et équipées (six à Settat), ou encore des colonies de vacances organisées pour récompenser les meilleurs écoliers. Sur le volet employabilité, des projets sont concrétisés selon la configuration, la particularité et les besoins des communautés environnantes. Des caravanes médicales sont organisées.

Actions environnementales.
Dans le cadre du développement durable, l’usine de Settat réhabilite une carrière de schistes située à 30 km de cette usine, dans la commune de Riah. La carrière qui s’étend sur une superficie de 6,3 ha a été reboisée d’arbres fruitiers, oliviers et de cactus. En tout, plus de 1000 arbres. Cette approche est systématique chez LafargeHolcim Maroc, quelque soit le type de carrière désaffectée : calcaire, shiste…»Notre objectif pour les prochaines années est d’implanter des arbres sur plus de 36 hectares surtout à côté de l’usine», indique le manager en charge de ce projet sur le site de Settat.

La réhabilitation des carrières est rigoureusement encadrée par la législation. La loi 27-13 stipule que toutes les exploitations de carrières de travaux publics sont tenues d’établir une étude d’impact sur l’environnement. Le site de production de Settat couvre les marchés de Casablanca, la région de Marrakech et d’Agadir. L’usine vient d’être choisie par le groupe comme pilote du programme «plant of tomorrow», qui signifie «usine de demain». Ce qui en fait un site pilote dans la région et consolide les avancées mises en place en son sein en termes d’industrie 4.0. Une large panoplie de projets digitaux sont développés en son sein : maintenance prédictive, pilotage automatique… 

Modeste Kouame / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page