Éco-Business

Plus de 112 MDH pour des projets socioéconomiques

La ville de Taounate vient de valider une série de projets qui visent à redynamiser l’activité socioéconomique et améliorer les infrastructures de la ville. Quelque 28 MDH des 112 MDH alloués à ces projets seront dédiés au secteur de l’artisanat.


Développer les infrastructures de base, redynamiser l’économie et créer des nouveaux postes d’emplois. C’est en somme l’objectif de la ville de Taounate qui a lancé un vaste programme de développement socioéconomique de 112MDH. Ces projets s’inscrivent dans le cadre de programmes de développement intégré de la province de Taounate, des collectivités locales et de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH). Ainsi dans la commune territoriale El Oulja, relevant du cercle de Kariat Ba Mohamed, il a été procédé récemment à la pose de la première pierre pour la construction d’une école communautaire, qui s’inscrit dans le cadre du programme de lutte contre les disparités territoriales et spatiales en milieu rural. Ce projet sera financé par le Conseil de la région de Fès-Meknès avec un coût global estimé à plus de 11,3 MDH et sera édifié sur une superficie globale de 4.700 m². Cette école comprend deux internats d’une capacité d’hébergement de 60 élèves chacun, 10 classes et autres dépendances.

En outre, les clés de sept bus de transport scolaire ont été remises aux communes de Kariat Ba Mohammed, Oulja, Laghouazi et Lbsabsa, financés par les programmes transversaux et de lutte contre la pauvreté en milieu rural de l’INDH pour un coût global de 2,84 MDH. Il a aussi été procédé au lancement des travaux d’aménagement d’une artère baptisée «Boulevard 16 novembre» qui s’étend sur 1.700 m. Cette dernière sera réalisée par le ministère de l’Aménagement du territoire, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville pour une enveloppe budgétaire estimée à 7 MDH. Il s’agit là de procéder au renforcement et à l’élargissement des routes, la réfection des trottoirs et l’éclairage public. Par ailleurs, il faut noter que le programme de mise à niveau urbaine de la ville de Taounate sera réalisé par le ministère de l’Aménagement du territoire, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville pour un coût estimé à 63 MDH. Il comprend deux projets de restructuration des quartiers sous-équipés sur une longueur de 9 km pour un coût global de 34 MDH et deux autres projets d’aménagement routier reliant les quartiers sous-équipés sur 3 km pour une enveloppe budgétaire de 23 MDH, outre la mise à niveau de 9 places publiques et d’espaces verts ainsi que la création de 5 stades de proximité avec un investissement de 3 MDH.

28 MDH pour l’artisanat
S’agissant du secteur de l’artisanat, 8 projets dans la province de Taounate ont été récemment validés dans le cadre de la mise en œuvre du programme de développement intégré de la province 2015-2020 et ceci avec une enveloppe de 28,25 MDH. Parmi ces projets, il y a lieu de citer la création d’un complexe de tissage artisanal à la commune de Bouadel avec un investissement de 5,3 MDH, d’un village de produits végétaux dans la commune de Jbabra (3,5 MDH) et d’une maison de céramique rurale au profit des femmes au Douar Gueddera dans la commune de Bni Snous (3,8 MDH). Le programme porte également sur la réalisation de deux projets de valorisation de la céramique féminine dans les communes El Bibane, Ouertzagh et Kissane pour un coût global estimé à 2,41 MDH, la création de la maison de l’artisane pour la couture traditionnelle à Kissane (2,5 MDH ), la mise en place d’espaces de commercialisation des produits d’artisanat (1,74 MDH) et d’un centre de formation par apprentissage professionnel dans les métiers d’artisanat à Taounate (7 MDH), outre la construction d’un complexe d’artisanat dans la commune d’El Bibane (2 MDH). Il faut noter que ces différents projets ont fait l’objet d’une convention de partenariat conclue entre le ministère de l’Artisanat, de l’économie sociale et solidaire, l’Agence pour la promotion et le développement économique et social des préfectures et provinces du nord du royaume (APDN), la Chambre régionale d’artisanat, la province de Taounate et les communes territoriales.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page