Éco-Business

Placements : les 4 valeurs “à acheter”, selon CFG

Risma, Mutandis, HPS et Cosumar, sont les quatre valeurs que CFG Bank recommande à l’achat dans son dernier Stock Guide du mois de juillet.

CFG Bank a rendu public Stock Guide au titre du mois de juillet 2021, un rapport qui présente les nouvelles recommandations et prévisions de croissance pour l’univers de couverture de la banque, composé de 18 valeurs, sur les trois prochaines années. Ainsi, dans sa synthèse de recommandations, la banque recommande à l’achat quatre valeurs boursières: Risma, Mutandis, HPS et Cosumar.


Risma, 30% de croissance moyenne
Dans une conjoncture délicate pour le secteur touristique, touché de plein fouet par la crise sanitaire, Risma, le véhicule d’investissement du groupe Accor au Maroc, a affiché un taux d’occupation (TO) en 2020 de 31%, contre 68% en 2019, se traduisant par une baisse de 64,7% des revenus du groupe. Selon les estimations de CFG Bank, 2021 devrait marquer le début d’une reprise progressive de l’activité en lien avec la levée des mesures sanitaires au Maroc et à l’international, devrait favoriser une reprise des taux d’occupation des unités hôtelières au Maroc et plus particulièrement celles de Risma. Ainsi, les analystes anticipent «un TO de 37% en 2021 qui devrait se traduire par une hausse de 30% des revenus des hôtels», est-il détaillé dans ce sens. À partir de 2022, CFG Bank estime que «le groupe devrait profiter pleinement de la reprise de l’activité touristique mondiale et au Maroc, ainsi que d’un portefeuille hôtelier assaini». Les revenus de Risma devraient afficher une croissance de près de 30% sur la période 2020-2024 pour atteindre 1.432 MDH.

Mutandis, 30% de croissance pour le RNPG
Après l’intégration de la société Season Brand, société basée aux États-Unis et leader de la conserve de sardines premium, dans le périmètre de consolidation du groupe Mutandis, CFG Bank ressort un nouveau cours cible pour le groupe de 327 DH/action (vs.279 DH/action préalablement et vs. cours actuel de 258 DH/action), soit un potentiel d’appréciation pouvant atteindre 27%. «Sur la base d’une année pleine, la nouvelle acquisition va permettre au groupe Mutandis de renforcer son chiffre d’affaires et son RNPG d’environ 30% d’accélérer de façon importante son rythme de croissance à court terme et de gagner plusieurs années dans sa course à la croissance», détaille CFG. La banque d’affaires réitère ainsi sa recommandation à l’achat sur le titre Mutandis. Elle représente une valeur très attractive du secteur des produits de grande consommation des ménages en raison du potentiel de son portefeuille de marques jouissant d’une forte notoriété au Maroc et dans plusieurs pays d’Afrique, ou encore de son réseau et de sa flotte de distribution étendus. «Ainsi, les perspectives de croissance de l’opérateur industriel demeurent très attrayantes. Dans cette configuration, les réalisations financières et commerciales actuelles du groupe sont loin d’avoir atteint un niveau normatif», affirment les analystes de CFG Bank. La banque souligne que la note de Mutandis a été préparée en toute indépendance par l’équipe de recherche de CFG Bank, tout en rappelant que Mutandis est l’un des actionnaires de référence de CFG Bank (5,7% du capital), et que Adil Douiri, fondateur et gérant de Mutandis, est également l’un des fondateurs de CFG Bank et le président non-exécutif de son conseil d’administration depuis 2015.

HPS, un titre sous-valorisé
En 2020, dans un contexte global complexe, HPS a enregistré une hausse limitée de son chiffre d’affaires ainsi que des taux de marges opérationnelles décevants. En raison de la pandémie, le groupe a enregistré, pour la première fois depuis plus d’une décennie, un taux de croissance à un chiffre de ses revenus relatif à l’activité paiement électronique (+3,7%). «Le ralentissement économique observé en 2020 a permis de démontrer le caractère résilient du business model de HPS. Nous pensons ainsi que l’une des principales conclusions de la performance du groupe en 2020 a été sa capacité à préserver son aptitude à croître, et ce, malgré une pandémie mondiale», estime CFG dans ce sens. Cela en dit long sur la résilience de l’industrie du paiement électronique, et plus spécifiquement sur la résilience de HPS, et ce, même en temps de grandes incertitudes. HPS traite actuellement à des P/E (price-earnings ratio) 2021E et 2022E respectifs de 36,3x et 30,6x, des niveaux de valorisation qui nous semblent bas pour CFG, dans les conditions de marché actuelles et eu égard à son profil de croissance. «Nous estimons donc que le titre est actuellement sous-valorisé et recommandons de l’acheter avec un cours cible à 8.123 DH (vs. 6.450 DH le 29/06/2021), correspondant à un potentiel de hausse du titre de 25,9% et à des P/E induits de 45,7x et 38,5x en 2021E et 2022E respectivement». L’optimisme affiché par les analystes de CFG sur la valeur se justifie notamment par un potentiel de croissance unique avec une capacité, qui n’est plus à démontrer, d’améliorer ses taux de marges d’année en année et qui devrait aboutir à un TCAM s’élevant à 32,8% sur la période 2020-2023E, profitant ainsi de la forte croissance que connaît l’industrie du paiement à la fois aux niveaux national et international», est-il affirmé au niveau de la note.

Cosumar, impact positif de la nouvelle raffinerie
Suite à l’annonce de l’achèvement des travaux de développement du site industriel début 2021 et de sa mise en exploitation au T2-2021, la banque a décidé de procéder à l’élaboration d’un business plan simplifié afin d’estimer l’impact de ce nouvel investissement sur le résultat net part du groupe, mais également pour estimer la valeur fondamentale des titres de participation dans Durrah Sugar Refinery et calculer l’impact sur les fonds propres du groupe. Compte tenu des hypothèses de CFG, la contribution de cette filiale au résultat net part du groupe serait à terme d’environ 70 MDH (à l’horizon 2024E). CFG a fixé un cours cible de 323 DH/action (vs. cours actuel de 273 DH/action) pour le titre Cosumar, soit un potentiel d’appréciation de 18,3%. CFG explique ses recommandations à l’achat du titre Cosumar par les efforts de recherche de nouvelles opportunités de croissance externe fournis par le groupe, aussi par le caractère défensif du secteur sucrier au Maroc; puisque le sucre est une denrée alimentaire sensible et de première nécessité au Maroc représentant une source de nutrition abordable et indispensable pour une bonne partie des ménages. CFG explique aussi sa position par le potentiel de l’impact de la nouvelle raffinerie sur la valeur des fonds propres de Cosumar, et les efforts et investissements du groupe pour améliorer durablement le rendement et la productivité industrielle.

Sanae Raqui / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page