Éco-Business

Opération Marhaba : préparatifs enclenchés pour le retour des “soldats” de l’économie

Après deux ans d’absence, les Marocains de la diaspora sont attendus en masse cet été. Les autorités marocaines et espagnoles ont tenu une réunion pour assurer le succès de l’opération Marhaba. En dépit de la conjoncture principalement en Europe, les transferts des MRE ont établi un nouveau record en 2021 dépassant 93 MMDH après une hausse de 5% en 2020 à 68 MMDH. Ce dynamisme a été un des moteurs de la reprise de la consommation des ménages. 

Avec une économie encore en convalescence et confrontée à de nouveaux défis, le retour des MRE cet été, après deux années de gel de l’opération Marhaba, pourrait contribuer à l’amélioration des perspectives dans un certain nombre de secteur. L’immobilier, qui n’a pas encore retrouvé son niveau pré-pandémie, pourrait tirer grand profit de ce retour tout comme l’hôtellerie et la restauration.


Pour assurer la réussite de cette opération, la traditionnelle réunion de la commission mixte maroco-espagnole s’est tenue, jeudi à Rabat, sous la présidence de Khalid Zerouali, wali directeur de la Migration et de la surveillance des frontières, et Isabel Goicoechea Aranguen, sous-secrétaire d’État espagnole à l’Intérieur.

«Des offres importantes en termes de capacité journalière, de trafic des passagers et véhicules, de rotations et de dessertes ont été approuvées. Les moyens logistiques et les effectifs renforcés ont également été mobilisés au niveau des ports et aéroports», précise un communiqué conjoint. Environ 3 millions de Marocains de la diaspora reviennent au pays chaque été, ce qui nécessite un dispositif exceptionnel pour assurer la fluidité et la sécurité du transit.

Un soutien renforcé  à l’économie

Malgré la récession dans les pays d’accueil en 2020, les transferts des MRE s’étaient montrés résilients avec une hausse de 5% à 68 MMDH. Ils ont ensuite atteint un sommet en 2021 en culminant à plus de 93 MMDH. Les programmes d’aides et plans de relance déployés en Europe, principale région d’accueil des MRE, ont permis de limiter les pertes de revenus des ménages.

Les transferts en provenance de France, d’Italie et d’Espagne ont même progressé de 7% à 37 MMDH. Le soutien familial n’explique pas à lui seul les montants records transférés. Dans tous les cas, le dynamisme des envois des MRE a été un des moteurs de la reprise de la consommation des ménages.

Malgré la normalisation attendue à partir de 2022, les transferts devraient rester supérieurs à leur niveau d’avant-crise. Bank Al-Maghrib table sur 79 MMDH en 2022 et 71 MMDH en 2023 contre une moyenne annuelle de 60 MMDH pendant les dix années pré-covid. Après trois mois, les envois de fonds s’élèvent à 23 MMDH en hausse de 8% sur un an.

Franck Fagnon / Les Inspirations ÉCO


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page