Éco-Business

OPCVM : l’actif net sous gestion s’apprécie en 2020

La crise sanitaire n’a pas eu raison du tonus des Organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM). Selon les chiffres de l’Association des sociétés de gestion et fonds d’investissement marocains (ASFIM), l’actif net sous gestion des OPCVM au cours de l’année 2020 s’est établi à 523,19 MMDH. Un volume en hausse de 11,18% par rapport à l’année précédente, révèlent les données de l’ASFIM.

Dans la même lignée, la collecte nette durant l’année écoulée a atteint plus de 40 MMDH, dominée par les OPCVM OMLT et Monétaires, à hauteur respectivement de 18,17 MMDH et 11,42 MMDH, fait savoir l’ASFIM. Sous le même volet, les OPCVM OMLT ont terminé l’année 2020 avec la plus forte performance (4,06%), suivis des OPCVM OCT (+2,89%), des OPCVM Monétaire (+2,11) et des OPCVM diversifiés (+1,01%). En revanche, les OPCVM Actions ont accusé la plus basse avec -4,42%. En glissement mensuel, l’actif net sous gestion a enregistré une progression de 4,5% par rapport à fin novembre 2020. Cette hausse s’explique par la collecte nette de plus de 18 MMDH qui a concerné principalement les OPCVM OMLT et Monétaires. Les OPCVM Actions ont enregistré la meilleure performance mensuelle avec +2,91%, et les OPCVM Monétaires la plus faible performance avec +0,22%. L’ASFIM fait, en outre, savoir que le nombre d’OPCVM en activité a atteint, à fin décembre dernier, 502, contre 494 à fin novembre 2020. Rappelons par ailleurs les données récentes de l’Autorité marocaine du Marché des capitaux (AMMC) et portant sur le troisième trimestre de l’exercice 2020. D’après ce bilan, les OPCVM s’accaparaient 35% du volume transactionnel des actions sur le marché central, en recul de 10 points de pourcentage en glissement annuel.


L’AMMC indiquait également qu’au cours du troisième trimestre 2020, les investisseurs se sont davantage positionnés à la vente. Les souscriptions en OPCVM se sont établies à 229,5 milliards de dirhams (MMDH) et les rachats se sont élevés à 233,7 (MMDH), soit une décollecte nette de 4,12 MMDH.

En termes de position nette, au cours du T3, les OPCVM obligataires ont affiché les décollectes les plus importantes avec des rachats dépassant les souscriptions de 4 milliards pour les OPCVM de type «OMLT» et de 2,9 MMDH pour les OPCVM de type «OCT». À l’inverse, les OPCVM «monétaire» ont enregistré une collecte nette de l’ordre de 2,3 MMDH. 

Sami Nemli / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page