Éco-Business

OFPPT : Le contrat-programme sera signé avant la fin de l’année

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Le plan de développement, présenté devant le roi le 8 octobre 2015, sera traduit en un contrat-programme, étalé sur 5 années, entre l’État et l’OFPPT. Une moyenne de 24 nouveaux établissements seront créés annuellement en vue d’atteindre une capacité d’accueil de 668.500 places pédagogiques, réparties sur tous les niveaux de formation.


C’est via une session extraordinaire du Conseil d’administration de l’OFPPT que les divers intervenants dans le vaste et complexe programme de la formation professionnelle ont validé les axes du contrat-programme qui sera signé avec l’État. La nouvelle ingénierie de la formation professionnelle qui sera issue de ce contrat prend en considération l’intervention de l’État comme étant le principal pourvoyeur de fonds pour le système de formation, mais également des modalités efficaces qui permettent au privé de s’impliquer durant toutes les étapes de la formation des nouveaux effectifs d’ici 2021. Les options retenues lors de cette réunion extraordinaire, présidée par Rachid Belmokhtar, ministre de l’Éducation nationale, intègrent en priorité le renforcement des infrastructures d’accueil, à travers la création de 120 nouveaux établissements, soit 24 par an en moyenne. 58 instituts de formation seront dédiés aux secteurs prioritaires «avec des objectifs bien tracés et en phase avec les besoins actuels et futurs émanant des stratégies sectorielles, notamment, le Plan d’accélération industrielle, contrat RH Hôtellerie/Tourisme et la stratégie logistique», indique l’office. Les axes du contrat projeté intègrent également 58 autres établissements de proximité qui seront réalisés, dont 39 dans le cadre de partenariats avec les Fondations Mohammed V pour la solidarité, la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus, les Régions, l’INDH et d’autres partenaires.

Plus de 660.000 places pédagogiques
Le détail des mesures arrêtées lors du Conseil d’administration montre que la capacité d’accueil de l’office devra presque doubler durant les 5 prochaines années. «Ces efforts permettront à l’OFPPT d’atteindre une capacité d’accueil de 668.500 places pédagogiques, réparties sur tous les niveaux de formation, avec une attention particulière au développement des cursus professionnalisants», précise l’office à propos de ce volet crucial du contrat-programme. Il s’agit essentiellement des niveaux «Bac Pro» et «Parcours collégial professionnel», ainsi que le renforcement des Formations qualifiantes des niveaux Bac +3 et +4, destinées au middle management, et celles susceptibles d’améliorer l’employabilité des diplômés qui cherchent leur premier emploi. Pour mieux lutter contre l’abandon scolaire, l’office devra réserver plus de 100.000 places aux déscolarisés. À l’horizon 2021, l’office devra atteindre le seuil record de 2 millions de jeunes formés.

Compétitivité
Pour le volet budgétaire, le budget nécessaire à la mise en œuvre des axes du contrat-programme s’élève à 19,7 MMDH, financés, à hauteur de 50%, par la taxe de la formation professionnelle, tandis que l’État et l’office supporteront respectivement 25% du montant prévisionnel. En prévision d’assurer une couverture adéquate des formateurs, l’office envisage de recruter près de 2.200 formateurs et agents «y compris pour le remplacement des 2.168 départs à la retraite», note l’office. À rappeler qu’au cours de son intervention, Larbi Bencheikh, DG de l’office, a souligné que l’OFPPT accorde la même importance au renforcement de la compétitivité des PME/PMI et au développement des qualifications de leurs salariés, à travers la formation continue de 1.920.000 bénéficiaires et la réservation de 20.000 places à la formation en cours du soir durant la période 2001-2015, avant d’ajouter que «des actions de formation et d’appui à la création d’entreprises seront menées annuellement au profit 3.000 porteurs de projets avec l’objectif de favoriser la création de 6.000 TPE à l’horizon 2021».


Le bilan des activités et des comptes de l’OFPPT au titre de l’exercice 2015
À l’issue de la réunion extraordinaire du Conseil d’administration, une réunion ordinaire s’est tenue et a été consacrée à la validation du bilan des activités et des comptes de l’OFPPT, au titre de l’exercice 2015. «En termes de formation, l’année 2015 a constitué une transition entre le plan de développement visant la formation d’un million de jeunes à l’horizon 2017 et la mise en œuvre de la 1re phase du Plan de développement 2021», précise les membres du Conseil d’administration. Pour le premier lancement du cursus Bac Pro, l’office indique que le total des bénéficiaires de cette nouvelle filière s’élève à 3.155 dans 17 métiers. Le nombre des stagiaires africains ne cessent, pour sa part, d’évoluer avec l’accueil de 542 stagiaires, sans oublier «le lancement des travaux des établissements prévus en Côte d’Ivoire et en Guinée Conakry», selon le bilan de l’année 2015.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page