Éco-Business

Mehdi Tazi : “Le développement des offres de connectivité constitue une priorité”

Il y a 15 ans, un jeune Fassi, âgé de 16 ans, souhaitait monter sa propre entreprise de développement web. Ce faisant, il a saisi une opportunité autrement plus importante en mettant sur pied une entreprise d’hébergement web. Aujourd’hui, sa société est présente dans 6 pays et gère des centres de données dans cinq villes à travers le monde.

Vous avez cumulé plus de 15 ans d’expérience dans le domaine du web. Parlez-nous de vos principales réalisations ?
Mon aventure dans le web a débuté à l’âge de 12 ans, à une époque où moins de 10% des Marocains avaient accès à Internet. Avec un ordinateur «pc de salon» et un modem 56k fournissant un accès à internet limité, qui coûtait 20 DH/heure, j’ai appris à coder et créer des sites web. Avec la création de Pixi Media, une agence de développement et web design, j’ai lancé, en juillet 2006, «Ville2Fes.com», un portail virtuel de la ville spirituelle qui a été, pendant plus de 8 ans, une source d’information appréciée et a fait office de guide pour les visiteurs de la ville.

Quelques mois plus tard, et suite au fort trafic de visiteurs que connaissait le portail, il a fallu que je trouve un hébergeur fiable et performant. L’offre au Maroc étant très limitée et basique à l’époque, j’ai décidé de devenir mon propre hébergeur afin de mieux répondre à mes besoins croissants et ceux des clients de Pixi Media.

C’est ainsi que Hostoweb est née en novembre 2006. En 2009, j’ai lancé le premier Centre de données internet au Maroc, ce qui a permis à Hostoweb d’être classée comme l’acteur historique du marché des data centers au Maroc, en 2014, par le magazine anglais Data center dynamics.

Quels sont vos principaux services, et qu’est-ce qui vous distingue de vos concurrents ?
Il s’agit principalement de l’hébergement et de la gestion d’infrastructures, des serveurs dédiés et virtuels pour le compte de clients qui souhaitent éviter les tracas et les coûts liés à l’exploitation de leur propre centre de données, tout en conservant la propriété, le contrôle et l’accès pratique à leurs serveurs et leur stockage. Nous sommes, également, le premier prestataire accrédité dans la Région Fès-Meknès et parmi les premiers au Maroc pour la commercialisation de noms de domaine, sous l’extension nationale «.ma», par L’Agence nationale de réglementation des télécommunications.

Nous proposons aussi à nos clients plus de 200 autres extensions internationales comme les «.com», «.net», «.org»… Ce qui nous distingue, ce sont nos offres de serveurs dont la configuration (CPU, RAM, Stockage, Débit…) est 100% personnalisable en ligne à la commande, ainsi que nos offres d’hébergement web mutualisé, avec le choix du data center au Maroc ou en Europe.

Qu’est-ce qui a été le plus difficile dans votre parcours, et quelles leçons en avez-vous tirées ?
Les affaires étaient à la croisée des chemins dès le début de l’histoire de l’entreprise. Nous devions définir les orientations stratégiques, aller plus loin avec des projets de développement web ou démarrer une entreprise d’hébergement web. Nous avons finalement découvert notre créneau et sommes devenus les meilleurs.

En parlant de leçons acquises, il est important d’identifier le moment où votre entreprise commence à se développer. À ce moment-là, il faut arrêter de tout faire par soi-même, monter une équipe fiable et déléguer des tâches à d’autres personnes. Enfin, quel que soit le nombre de technologies modernes que nous utilisons, nous ne pouvons toujours pas faire avancer les choses sans la contribution de nos clients.

J’ai donc appris que si ces derniers ont tendance à oublier certains problèmes techniques, ils n’oublient jamais un mauvais service client.

Quel regard portez-vous sur le développement du domaine de l’hébergement ou (web) au Maroc ? Et en termes d’infrastructures ?
La digitalisation au Maroc tend vers l’expansion, avec un taux de pénétration d’Internet qui atteint 93% au troisième trimestre 2021, soit une augmentation de plus de 17% par rapport à 2020. Le Royaume a fait un grand pas vers la digitalisation durant la période de la pandémie du Covid-19. On voit de plus en plus de commerces, entreprises et artisans présents sur le web, que ce soit de simples sites web vitrines ou sites e-commerce dédiés à la vente en ligne.

Cependant, le développement d’infrastructures et data centers pour l’hébergement du contenu web au Maroc est au ralenti à cause des offres de connectivité dédiée et transit IP nécessaires à la connexion des data centers au réseau Internet. Au Maroc, le Mbps coûte plus de 800 DH/mois, alors qu’en Europe, il revient à moins de 3 DH/mois.

Cet énorme écart est pénalisant pour notre pays et va à l’encontre de la vision du Nouveau modèle de développement, car la digitalisation des services de l’État et de l’administration ne peut réussir sans le développement des infrastructures d’hébergement et data centers et, par conséquent, le développement des offres de connectivité reste une priorité.

Sur le plan compétitivité, est-ce que votre société est capable de soutenir la concurrence en dehors du marché national ?
Hostoweb est déjà présente sur le marché international et compte des clients de 25 pays. Notre Infrastructure basée au Maroc et nos services ont permis à des géants mondiaux du web, tels que Uptrends (Numéro 1 mondial de la supervision d’infrastructures) et Oracle (classée parmi les 500 premières entreprises américaines), de disposer de serveurs hébergés au Maroc.

Parlez-nous de l’ouverture de votre société sur le marché africain ?
Le marché africain est un marché de niche, mais à forte croissance. En 2021, Hostoweb s’est lancée dans trois pays africains : Burkina Faso, Côte d’Ivoire et Sénégal. Une vision qui nous permettra de nous positionner comme acteur incontournable de l’hébergement web en Afrique et d’accompagner la digitalisation des entreprises dans ces pays émergents. Par ailleurs, nous avons inauguré, en avril 2021, notre nouveau siège social en plein cœur de la ville de Fès.

Quelle est votre stratégie de développement ?
Depuis sa création, et jusqu’en 2021, Hostoweb avait comme cible le marché de l’hébergement d’infrastructures et la location de serveurs dédiés et virtuels, avec une clientèle Grands comptes/B2B. Notre stratégie de développement actuelle vise à positionner Hostoweb comme fournisseur de choix pour les particuliers et petites entreprises qui font leurs premiers pas sur le web.

Mehdi Idrissi / Les Inspirations ÉCO Suppléments

Maroc : polémique au sein des agences de voyage


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page