Éco-Business

Mehdi Benbachir : “Il faut miser sur l’innovation” (E-commerce 10/11)

Mehdi Benbachir. DGA et membre du COMEX en charge de la BU Retail – Société Générale Maroc

Société Générale Maroc a mis en place un dispositif d’accompagnement et d’assistance dédié à tous les porteurs de projets.


Les habitudes de la clientèle ont-elles changé avec l’avènement de la crise sanitaire ?
La pandémie de la Covid-19 s’est invitée à nous de manière subite et imprévisible avec un impact planétaire qui n’a épargné personne. La crise sanitaire qui en a résulté a provoqué une crise économique, sociale et un bouleversement des rapports humains et professionnels. En tant qu’opérateurs de référence dans le secteur financier marocain, nous n’avons pas été en reste et avons dû composer avec cette nouvelle donne, notamment dans notre rapport avec nos clients. En effet, cette crise inédite nous a imposé confinement et distanciation sociale et a eu des répercussions sur les comportements et les habitudes de notre clientèle. La fréquentation de nos agences a diminué au profit d’une utilisation plus soutenue de nos solutions bancaires à distance (application mobile, portail de la banque, centre de relation client, espace libre-service, etc.). Nous avons également remarqué un engouement de nos clients pour les produits d’épargne à moyen terme et une réduction sensible des dépenses des ménages, notamment en matière de voyages (compte tenu de l’état d’urgence). Ce comportement est typique des temps de crise, mais nous prévoyons une reprise progressive du rythme des dépenses en corrélation avec la levée progressive des restrictions.

Quels sont vos conseils aux jeunes porteurs de projets?
Entreprendre est un formidable levier de réalisation personnelle et un choix d’indépendance, mais qui peut s’avérer risqué sur le plan financier s’il n’est pas bien préparé. Notre rôle, en tant que banque, est d’accompagner les entrepreneurs, les conseiller et les aider à concrétiser leurs projets dans les meilleures conditions. La crise sanitaire actuelle a mis en exergue plusieurs nouveaux paramètres qui, à mon sens, sont indispensables pour la réussite d’une initiative entrepreneuriale. Si je peux donner des conseils à ces porteurs de projets, c’est tout d’abord de croire en leur potentiel, de développer une capacité d’innovation et surtout d’adapter et de redimensionner leur projet en tenant compte des nouvelles donnes.

Quels sont les services et programmes phares que la banque propose ?
Pour accompagner les jeunes entrepreneurs, nous avons mis en place en janvier 2020, un dispositif «Référents TPE» dans toutes les régions où nous sommes présents. Il s’agit d’un dispositif d’accompagnement et d’assistance dédié à tous les porteurs de projets autour des questions relatives à la création d’entreprise, à la fiscalité, aux moyens de financement, etc.
Nos référents TPE sont des conseillers de clientèle ayant une riche expérience dans la banque et ayant bénéficié d’une formation pointue sur des problématiques diverses (fiscalité d’entreprise, business plan, montage financier, etc.) leur permettant de mener à bien leurs missions de conseil et d’assistance.

Est-ce le moment de se lancer dans l’entrepreneuriat ?
La crise de la Covid-19 a certes bousculé nos vies, et a apporté son lot de contraintes, mais je reste intimement convaincu, qu’elle sera aussi une source d’opportunités et un vrai vecteur de créativité pour ceux qui sauront s’adapter et anticiper.

Comment la crise a-t-elle changé le paysage entrepreneurial ?
Cette crise, de par sa soudaineté et son caractère imprévisible, nous a obligés à prendre le recul nécessaire sur notre façon de penser et notre mode d’organisation.
C’est d’autant plus vrai pour ceux qui souhaitent se lancer dans une nouvelle aventure entrepreneuriale. En effet, les entrepreneurs peuvent légitimement s’interroger sur l’opportunité de lancer leur projet en cette période d’incertitude où la notion risque, qui accompagne généralement tout nouveau projet, se trouve encore plus exacerbée. À mon avis, les personnes ayant un projet de création d’entreprise (ou souhaitant en développer un) devront le faire évoluer, le repenser et l’adapter à la situation actuelle en se focalisant sur les besoins des clients et en cherchant tous les nouveaux produits et canaux de distribution nécessaires.

Est-ce que la banque a été préparée pour la gestion de cette crise ?
Notre banque a fait de la digitalisation de la relation clients son cheval de bataille bien avant la Covid-19. En effet, Société Générale Maroc a mis à la disposition de sa clientèle une offre variée de solutions de banque à distance permettant à celle-ci d’effectuer toutes sortes de transactions sans avoir à se rendre en agence. Ce choix stratégique s’est révélé judicieux durant la période du confinement sanitaire où nous avons perçu un fort engouement de nos clients et une évolution très importante du nombre de transactions réalisées à distance. En parallèle, nous avons lancé des actions d’équipement de masse en faveur de nos clients ne disposant pas encore de ces solutions tout en leur permettant de garder un contact téléphonique personnalisé avec leur chargé de clientèle. La réaction de nos clients pendant cette période nous conforte pleinement dans notre choix de faire du digital notre leitmotiv pour les années à venir. 

Sanae Raqui / Les Inspirations éco Docs

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page