Éco-Business

Marché automobile : Auto Hall brave la crise

L’activité de Auto Hall a été marquée par une bonne performance commerciale en 2021. Le groupe automobile multiplie les partenariats stratégiques et assure un meilleur maillage territorial. 

Malgré les effets de la crise sanitaire sur la croissance du marché automobile national en 2021, Auto Hall a pu réaliser de bonnes performances commerciales, stratégiques pour sa croissance. En effet, l’opérateur automobile a démarré son activité de véhicules de deuxième main à travers la création d’Auto Hall Occasion et le lancement de la plateforme Autocaz, qui enregistre aujourd’hui de bonnes performances commerciales.

D’ailleurs, plus de 1.100 véhicules ont déjà été commercialisés par la filiale, qui ambitionne de vendre 3.000 unités en 2022 et d’atteindre les 12.000 annuellement, d’ici cinq ans. Le groupe automobile a également lancé, en 2021, sa filiale LLD Camions, à travers laquelle «Auto Hall ambitionne de fidéliser ses clients et répondre à leurs besoins tout en conservant son leadership sur le segment des poids lourds. Nous disposons de tous les atouts pour réussir cette activité, notamment le service après-vente», affirme dans ce sens le directeur général, Jamal Eddouhbani, lors de la présentation des résultats annuels.

À noter que le groupe a déposé, l’an dernier, le dossier de Fonds de Placement Collectifs en Titrisation (FPCT) d’Auto Hall Crédit auprès du régulateur du marché, en vue du démarrage de cette activité. Il a, par ailleurs, lancé la marque Foton et signé un partenariat avec la marque chinoise Chery. Abderrahim Bachiri, directeur Pôle finances, a noté dans ce sens que «la commercialisation de la marque Chery démarrera en juillet prochain avec le lancement de quatre modèles à des prix très compétitifs».

Le groupe compte vendre entre 300 et 500 véhicules de cette marque chaque année. Il continue également le déploiement de sa stratégie d’expansion et d’élargissement du réseau de distribution, assurant des services de proximité et de qualité aux clients. À terme, il vise la mise en place de 100 concessions à travers le Royaume.

Les ambitions pour Maserati

Le groupe a procédé, en 2021, à l’acquisition de SDA (AH Luxury Motors), la représentation de Maserati. «Pour le moment, nous allons capitaliser sur le show room existant de Maserati. La première livraison de véhicules ne tardera pas à arriver, nous permettant ainsi d’entamer la commercialisation, dès réception», affirme Jamal Eddouhbani.

Il faut noter que le business plan de cette marque de luxe est déjà validé, sachant que Auto Hall compte vendre un minimum de 150 Maserati par an. Plus encore, et afin d’assurer une meilleure proximité avec la clientèle de cette marque, le groupe prévoit la mise en place d’un service après vente à domicile.

Des résultats performants

S’agissant des réalisations financières d’Auto Hall au terme de l’année 2021, le chiffre d’affaires social a suivi la hausse des volumes de vente pour s’établir à 3,8 MMDH. Le résultat net social s’est élevé à 229 MDH. Pour ce qui est des résultats consolidés, le chiffre d’affaires consolidé ressort à 5,08 MMDH, assurant 15% de hausse par rapport à l’année 2019.

Le résultat net consolidé, quant à lui, ressort à 264 MDH. L’EBITDA consolidé atteint les 626 MDH, et le résultat net à fin 2021, hors cession d’un bien immobilier, ressort ainsi à 181 MDH.

Une croissance continue
Dans le cadre de la présentation des résultats de Auto Hall, son management a présenté plusieurs indicateurs d’évolution qui reflètent le développement de l’activité. Ainsi, en termes de ventes, le groupe est passé de 4.500 véhicules en 2004 à 25.400 véhicules en 2021, avec une part de marché globale de 14% au lieu de 7% en 2004. Le chiffre d’affaires (CA) est passé de 1,1 MMDH en 2004 à 5 MMDH en 2021, 53% de ce CA provenant de nouvelles marques (partenariats signés après 2014).

S’agissant des capitaux propres, ils sont passés de 780 MDH en 2004 à 1,8 MMDH en 2021. De plus, Auto Hall a engagé un budget d’investissement de 2 MMDH en vue d’atteindre ses objectifs de croissance. Les dividendes distribués entre 2004 et 2021 s’élèvent à 2,8 MMDH, avec attribution d’actions gratuites à hauteur de 236 MDH. Pour rappel, le montant distribué entre 1970 et 2003 s’élevait à 380 MDH.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO

Maroc : polémique au sein des agences de voyage


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page