Éco-Business

Managem : l’obligataire pour financer la croissance

Managem souhaite diversifier ses sources de financement pour assurer sa croissance au niveau  national et international. Pour ce faire, l’opérateur minier procède à un emprunt obligataire de 500 MDH.

L’opérateur minier Managem procédera à une émission obligataire d’un maximum 500 MDH, afin de diversifier ses sources de financement et d’accompagner son programme de développement national et international. Cet emprunt obligataire, à tranche unique non cotée, est d’une maturité de 7 ans, avec une valeur nominale de 100.000 DH, dont la période de souscription s’étale du 9 mars au 11 mars 2022 inclus.

Le taux d’intérêt facial de l’emprunt est fixé à 3,22%, en référence au taux 7 ans déterminés à partir de la courbe des taux de référence du marché primaire des Bons du Trésor en date du 8 février 2022, soit 2,22%, augmenté d’une prime de risque de 100 points de base. Le mode de remboursement dudit emprunt est «in fine» avec aucune garantie, la négociabilité de ses titres est de gré à gré (hors Bourse) uniquement entre investisseurs qualifiés de droit marocain listés dans la note d’opération.

Les projets prévus en 2022-2023
Dans sa note de référence, Managem note qu’en 2022, elle devrait procéder à la réalisation des travaux d’extension de Tri-K, au démarrage de la construction du projet Tizert, mais aussi à la poursuite des investissements en extension au niveau du Soudan, notamment la réalisation de l’étude de faisabilité et de certification du projet Or au Soudan.

Ceci sans oublier la poursuite des investissements d’exploration green field. Managem annonce aussi dans le cadre de sa note qu’en 2023, il sera procédé au démarrage de l’extension du projet Tri-K, la poursuite des travaux de construction du projet Tizert, ainsi que le démarrage des travaux de construction du nouveau projet Or Soudan (3 Mt).

Les performances en ligne avec les objectifs
Le groupe affiche un chiffre d’affaires de 7.423 MDH en 2021, en hausse de 57% par rapport à 2020. Au quatrième trimestre seulement, le chiffre d’affaires a progressé de 94% à 2.326 MDH par rapport au T4-2020, porté par la contribution de l’or de la mine guinéenne de Tri-K. En effet, la production de la mine de Tri-K en Guinée a atteint son régime nominal et contribue à hauteur de 38% au chiffre d’affaires au 4e trimestre. Ce dernier trimestre a également été marqué par la consolidation de la production de cuivre et la tendance haussière de son cours.

Les investissements de Managem en 2021 atteignent 2,362 MMDH. Ils sont, en effet, globalement stables par rapport à 2020. 48% des investissements ont été dirigés vers le développement de la mine de Tri-K pour 880 MDH et l’étude de faisabilité de la mine de cuivre de Tizert au Maroc pour 75 MDH. Pour ce qui est de l’endettement net consolidé, il s’établit à 4,345 MMDH, en baisse de 1,157 MMDH par rapport à fin 2020. Cela traduit une amélioration de la capacité d’autofinancement du groupe ainsi que le BFR de l’opérateur minier.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page