Éco-Business

Liquidité bancaire : le déficit s’allège sur une semaine

Le marché monétaire a connu, la semaine dernière, un allégement du déficit de la liquidité bancaire. Le marché primaire a, quant à lui, enregistré une faible levée du Trésor, alors que le marché secondaire a connu une baisse de la volumétrie.

Durant la semaine du 21 au 27 avril, le déficit de liquidité bancaire s’est allégé de 3,98% pour s’établir à -82,40 MMDH en moyenne hebdomadaire. C’est ce que confirment BMCE Capital Global Research (BKGR) dans sa récente note «Fixed income weekly». Ceci, «au moment où les avances à 7 jours de la Banque centrale ont diminué de -8,87 MMDH pour se fixer à 39,29 MMDH», expliquent les analystes de la société.

De leur côté, les placements du Trésor ont connu une légère augmentation, comme observé au niveau de l’encours quotidien maximal. Ce dernier s’est établi à 12,90 MMDH au 25 avril, contre un encours quotidien maximal de 10,90 MMDH lors de la semaine précédente.

Par ailleurs, le taux moyen pondéré du marché monétaire ressort stable à 1,5%, alors que MONIA (Ndlr, Moroccan Overnight Index Average : indice monétaire de référence au jour le jour, calculé sur la base des transactions de pensions livrées, ayant comme collatéral les bons du Trésor), se hisse à 1,468% contre 1,425% à la fin de la semaine précédente.

Faible levée du Trésor
En ce qui concerne le marché primaire, les analystes de BKGR notent que le Trésor a effectué, durant cette semaine, une seule levée sur la ligne 26 semaines pour un montant de 300 MDH et au taux limite de 1,6%. Dans cette optique, la courbe des taux primaires a enregistré une hausse de 11 points de base à 1,6% sur ladite maturité.

Le marché secondaire a, pour sa part, connu une baisse de la volumétrie. En effet, à la fin de la semaine dernière, la volumétrie globale enregistrée sur ce marché a baissé pour se fixer à 6,7 MMDH, contre 12,7 MMDH durant la semaine écoulée, avec près de 42% des échanges polarisés sur les maturités moyen terme.

En ce qui concerne la courbe secondaire, les plus fortes variations ont été constatées sur la ligne 2 ans avec une baisse de 7,2 points de base (pdb), à 1,83% et sur la ligne 10 ans avec une hausse de 7,1 pdb, à 2,53%.

BAM agira davantage sur le marché
Dans son analyse prévisionnelle hebdomadaire, BMCE Capital Global Research estime que Bank Al-Maghrib devrait fortement augmenter, sur la prochaine période, son intervention sur le marché monétaire avec l’injection de 49 MMDH sous forme d’avances à 7 jours contre 39,3 MMDH la semaine précédente.

S’agissant des prévisions obligataires, il est noté que les placements de l’argentier du Royaume semblent se situer à des niveaux plutôt élevés, «confirmant ainsi la relative détente de la pression budgétaire», assurent les analystes dans ce sens.

Ceci devrait permettre à la courbe des taux de poursuivre sa stabilité et, probablement, de maintenir sa tendance lors des prochaines adjudications.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO

[horizonpress-var][/horizonpress-var]

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page