Éco-Business

Lesieur Cristal. “Conjoncture serrée”

Les ventes locales du trimestre affichent une baisse par rapport à celles du 2e trimestre 2020. Pour l’opérateur, cette période a été marquée par trois contraintes majeures.

Sur fond d’envolée continue des cours des matières premières au niveau international, la conjoncture demeure encore «serrée» pour Lesieur Cristal.


En effet, explique l’entreprise, le deuxième trimestre 2021 s’est déroulé dans un environnement lourdement marqué par un fort renchérissement des cours des matières premières.

L’effet de cette situation s’est trouvé combiné à une consommation limitée durant le mois de Ramadan, après le resserrement des mesures sanitaires et l’instauration du couvre-feu nocturne.

Ceci, en plus du choix pris par Lesieur Cristal de répercuter, de manière partielle et contenue, la hausse des cours des matières premières sur les prix de vente.

Globalement, annonce le management de l’entreprise, les ventes locales enregistrées durant le deuxième trimestre de cette année affichent une baisse par rapport à celles de la même période, au cours de l’exercice écoulé.

Lesieur Cristal rappelle par ailleurs que l’activité, durant le second trimestre de 2020, avait bénéficié de l’effet stockage des produits alimentaires en début de crise sanitaire.

Dans ce cadre, au terme du T2 de cette année, le chiffre d’affaires à périmètre constant du trimestre ressort quasi-stable par rapport à 2020.

Le chiffre d’affaires trimestriel, intégrant les nouvelles acquisitions africaines, s’établit pour sa part à 1.226 MDH en progression de 13% par rapport à l’année précédente. d’un point de vue organisationnel, l’entreprise souligne avoir renforcé son dispositif de sécurité sanitaire durant la période allant de mars à juin 2021.

Objectif: «préserver la santé de ses collaborateurs et de ses partenaires et d’assurer l’approvisionnement continu de ses produits sur le marché», indique l’entreprise dans sa communication financière publiée mardi, soulignant que les équipes Lesieur Cristal sont restées mobilisées pour la réalisation des chantiers structurants et stratégiques, en vue d’améliorer l’efficacité opérationnelle et d’accompagner l’intégration et le développement des activités en Afrique.

Sami Nemli / Les Inspirations ÉCO

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page