Éco-Business

Le MCA Morocco à la recherche de partenaires

Des programmes seront lancés par le MCA Morocco en faveur de la promotion de l’éducation secondaire, dans le prolongement de l’initiative «Let girls learn». Un appel à partenariats a été lancé dans ce sens.


Le Millennium Challange Corporation (MCC) entame un nouveau chapitre dans le processus de réalisation des projets sociétaux du programme Compact II. Cette fois-ci, c’est l’éducation secondaire qui retient son attention et mobilise ses efforts, dans la droite ligne de l’initiative «Let girls learn» parrainée par Michelle Obama, ex-première dame des États-Unis. Et pour se donner les moyens techniques et logistiques nécessaires à la concrétisation des objectifs de l’agence chargée de la mise en oeuvre du Compact II (MCA-Morocco), un appel à partenariats a été émis à l’attention de tout organisme, opérateur public ou privé souhaitant contribuer au support technique ou financier de projets à réaliser dans le cadre de ladite initiative.

L’objectif de cet appel est d’entériner les acquis jusque-là obtenus par la création de synergies entre différents acteurs publics et privés, en partenariat avec la société civile dans le cadre du Compact II qui, rappelons-le, est doté d’une enveloppe de 4,6 millions de dollars. Et ce sont justement ces synergies qui sont placées au cœur des initiatives dans le cadre de l’activité «Éducation secondaire». Cette dernière ambitionne de mettre en place un modèle d’éducation qui se différencierait de ceux actuellement en place par son efficacité à atteindre la cible visée, sa durabilité et son adaptabilité aux besoins spécifiques de chaque région.

Le programme «Éducation secondaire» se concentrera sur les niveaux d’enseignement du secondaire (collège et lycée), et tissera des partenariats avec une centaine d’établissements dans les régions Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Marrakech-Safi et Fès-Meknès. Les chantiers d’intervention couvrent notamment la promotion de l’accès des filles aux cursus de spécialités scientifique, technologique, mathématique et d’ingénierie. S’y ajoute la promotion des filières liées aux nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) auprès d’une population féminine. Enfin, l’agence reste ouverte à toutes propositions intéressantes pouvant faire office d’initiatives ciblées, potentiellement incorporables aux projets prévus. 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page