Éco-Business

La croissance marocaine impactée par la sécheresse et la guerre en Ukraine

La Banque mondiale a maintenu sa prévision de croissance pour le Maroc à 1,1% en 2022 contre 7,4% l’année dernière, tout en anticipant un rebond à 4,3% en 2023.

Au Maroc, la croissance devrait accuser un net ralentissement en 2022 en raison des effets conjugués de la sécheresse et de la guerre en Ukraine, selon l’édition de juin du rapport de la Banque mondiale sur « Les perspectives de l’économie mondiale ».


Selon les experts de l’institution financière basée à Washington, le Maroc « subit une nouvelle période de grave sécheresse qui pénalisera la production agricole ».


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page