Éco-Business

Jamal Eddouhbani : “On s’attend à une amélioration de la disponibilité” 

Jamal Eddouhbani
Directeur général du groupe Auto Hall

Quel commentaire faites-vous sur l’activité du marché au premier trimestre ?
Le marché automobile VP/VUL a affiché un recul de 6% durant le 1er trimestre 2022 à la fois par rapport au trimestre précédent et par rapport au même trimestre de 2021, en raison de la persistance des perturbations de la production automobile mondiale suite à la pénurie des semi-conducteurs.
Dans ce contexte, l’activité du Groupe Auto Hall a affiché un recul par rapport au 1er trimestre de l’année précédente, mais ressort en progression comparé au trimestre précédent, de 14% en volume et de 27% en chiffre d’affaires consolidé. Les constructeurs parlent d’une amélioration de la disponibilité sur les prochains mois de l’année.

La problématique des semi-conducteurs persiste encore. Quelles sont les 
alternatives pour Auto Hall ?
Auto Hall n’a jamais cessé d’enrichir son portefeuille de marques pour consolider son activité et amortir les risques par la diversification de ses sources d’approvisionnement. C’est ainsi que nous avons signé un partenariat stratégique avec le constructeur chinois Chery pour la distribution exclusive de cette marque sur le territoire marocain.
Il faut préciser que Chery est le premier exportateur chinois de véhicules automobiles et que cette marque a su se régénérer en mettant à notre disposition des véhicules garantis 7 ans qui n’ont rien à envier aux marques historiques ni sur le design ni sur l’équipement, encore moins sur le plan technologique. Nous préparons le lancement de cette marque courant juillet. Par ailleurs, nous lançons également la commercialisation de la marque Maserati par notre filiale Auto Hall Luxury Motors.
Enfin, le groupe bénéficie de l’apport de l’activité véhicules d’occasion avec l’ouverture de deux mégastores physiques à Marrakech et Fès et le lancement d’un nouveau service d’intermédiation pour renforcer la présence d’Autocaz dans ce marché qui a généré un chiffre d’affaires de 52 MDH au 1er trimestre 2022.
Toutes ces initiatives viendront consolider les activités avec les autres marques du groupe, notamment Ford, Opel, Nissan, Mitsubishi et DFSK qui sont maintenant bien ancrées sur le marché national.
Quelles sont vos prévisions de croissance pour le second trimestre, y aura-t-il un redressement ?
Nous comptons sur une détente concernant les problèmes de disponibilité, ce qui devrait nous permettre de revenir à des croissances intéressantes, aidés en cela par la puissance de notre réseau qui a déjà montré sa résilience lors de la crise du Covid ainsi que l’expertise et l’expérience des ressources humaines du groupe.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO



Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page