Éco-Business

Jalal Ibrahimi : “Les Marocains adhérent de plus en plus au tabac à risque réduit”

Jalal Ibrahimi
Directeur général de Philip Morris Maroc

Quel est l’objectif de Philip Morris Maroc en communiquant autour de la vision d’un monde sans fumée ?
Avec la vision d’un monde sans fumée, Philip Morris International a pour objectif d’offrir aux fumeurs adultes, qui ne veulent pas ou n’arrivent pas à arrêter, des produits alternatifs à risque réduit, car nous pensons que cela peut avoir un impact individuel sur le fumeur actif, mais aussi collectif, au niveau de la santé publique. Pour y arriver, nous avons besoin de toutes les forces vives, nous discutons avec tous les intervenants de la chaîne, dont les médias qui ont un rôle important dans la sensibilisation sur les danger de la cigarette ainsi que sur l’existence de produits alternatifs à risque réduit, développés sur des bases scientifiques, la technologie qu’il y a derrière et permettre ainsi au fumeur marocain d’accéder à l’information, et de faire un choix en connaissance de cause.

Depuis le lancement de l’Iqos au Maroc, quelles sont vos premières impressions ?
Parmi les choses que nous avons apprises au tout début de la commercialisation de l’Iqos, c’est le fait qu’il existait déjà une communauté d’utilisateurs de ce device, mais pas très étendue, mais cette dernière s’est développée depuis. Nous sommes très contents de l’avoir lancé pour qu’il soit vendu au Maroc. Le produit est très compréhensible pour le fumeur marocain, ce dernier assimile la science qui existe derrière la genèse de l’Iqos et, notamment, la réduction des risques. Nous observons, d’ailleurs, un niveau d’adhésion au produit, qui est comparable à celles d’autres marchés où l’Iqos a été lancé. Bien entendu, cette communauté est en train de grandir, et nous sommes engagés à accompagner les fumeurs marocains -qui ne souhaitent pas arrêter- à changer pour des alternatives sans fumée.

Pour quand le lancement de l’Iqos dans d’autres villes du Royaume ?
Aujourd’hui, l’appareil est commercialisé uniquement dans la ville de Casablanca, et seulement dans les Iqos Stores que nous avons mis en place, ainsi que dans une marketplace reconnue sur le marché national. L’idée de départ était de commercialiser les Heets là où se trouvent les utilisateurs d’Iqos. Nous nous sommes vite rendu compte que des personnes en dehors de Casablanca s’équipaient en Iqos, d’où la nécessité de rendre les Heets disponibles aussi dans d’autres villes. Aujourd’hui, le consommable est disponible dans des villes comme Marrakech, Tanger, Rabat, Fès, Agadir, et d’autres villes suivront. Notre stratégie de commercialisation est de rendre disponible le consommable là où l’Iqos est commercialisé. Dans un premier temps, nous gardons la commercialisation de l’Iqos dans les stores dédiés, puisque sa catégorie n’est pas encore bien connue et nécessite un accompagnement lors de l’acte d’achat, mais aussi pour assurer le service après-vente puisque c’est un appareil électronique. Une fois le produit démocratisé et vulgarisé auprès de la grande majorité des fumeurs, l’Iqos sera disponible dans plus de points de vente.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page