Éco-Business

Incubation de startups au Maroc : avoir le mindset de la Silicon Valley est déterminant

Dans Les Inspirations ÉCO du vendredi 8 avril 2022, nous annoncions que le Maroc est le 1er pays d’Afrique pour le nombre d’emplois créés en France, avec pratiquement 260 postes générés par une quinzaine de projets. Le Royaume se trouve être ainsi le deuxième en termes de nombre de projets derrière la Tunisie. Au classement mondial, il figure en 17e position des IDE en France.

Si ce bilan est le fruit de l’accompagnement proposé par le bureau Business France au Maroc, en lien avec les services économiques régionaux de l’ambassade de France à Rabat, dans les coulisses, les équipes de l’Agence d’affaires collaborent avec un écosystème composé d’acteurs-clés tout au long du processus de maturation des projets d’investissement marocains dans l’Hexagone.

Parmi eux, figure l’accélérateur de startups à vocation internationale, HSEVEN, que Stéphane Lecoq, directeur Afrique pour l’activité invest de Business France, a présenté lors de la conférence de présentation du bilan 2021 comme «l’un des moteurs de l’innovation dans la métropole de Casablanca».

La collaboration entre les deux structures se concrétise sur plusieurs projets, y compris la participation du directeur Afrique pour l’activité invest de Business France à des jurys d’évènements organisés par HSEVEN.

D’ailleurs, la startup Allo garant, présentée à la presse ce jour-là comme cas concret d’investisseur marocain sur le marché français, est issue du processus d’incubation de HSEVEN. Objectif de ce partenariat : dénicher les entreprises porteuses de projets d’investissement en France.

En somme, HSEVEN et Business France étendent la portée des startups marocaines en soutenant leur accès aux marchés français et européens, en renforçant leur visibilité auprès des investisseurs, et en leur donnant accès aux meilleurs experts français. «Très heureux de la collaboration établie avec HSEVEN – H7 à Casablanca et également de pouvoir accompagner un certain nombre de ses startups telles que Allo Garant tout en facilitant l’implantation au sein des différents écosystèmes French tech!», réagit Lecoq.

Il faut dire que le courant est vite passé entre les dirigeants des deux structures. Pour Stéphane Lecoq, la collaboration avec HSEVEN s’est faite presque de façon évidente, parce que dans un poste antérieur, ce dernier a dirigé le bureau de Business France San Francisco au niveau de l’activité invest, pour l’ensemble de la côte Ouest des États-Unis.

De son côté également, Amine Al-Hazzaz, fondateur de HSEVEN, a commencé sa carrière professionnelle à la Silicon Valley, il y a une vingtaine d’années. En définitive, les deux dirigeants partagent un fort intérêt pour les startups et l’innovation.

«Le partenariat a pratiquement démarré sous l’angle de la passion commune. On s’est reconnus en termes de langage et de méthode d’approche par rapport au vécu qu’on avait déjà de la Silicon Valley. En plus d’être montrée en exemple, l’on devrait s’inspirer de la Silicon Valley au Maroc. Il ne faut pas forcément tout prendre, mais s’inspirer de certaines méthodes pour accompagner du mieux possible les startups», souligne Lecoq.

Mettant en relief les ambitions de l’accélérateur basé à Casablanca, Al-Hazzaz a salué le repositionnement de la France sur l’échiquier mondial des plateformes attractives aux startups. «Business France est un partenaire solide dans notre mission, et nous nous réjouissons des fruits de notre coopération. Il y a 5-6 ans, la France n’était pas dans la discussion startup au niveau mondial. Aujourd’hui, elle est l’un des épicentres technologiques mondiaux».

Modeste Kouamé / Les Inspirations ÉCO

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page