Éco-Business

Ihsane Himmi : “Cette crise a accéléré la transformation numérique”

Ihsane Himmi. Directrice générale de Maroc Numeric Cluster

Le rapport sur l’engagement numérique en 2020, classe le Maroc quatrième dans la région MENA en termes de compétitivité numérique globale, et premier en matière d’écosystème numérique. Décryptage avec Ihsane Himmi, directrice générale de Maroc Numeric Cluster.


Vous venez de signer un partenariat avec la Cité de l’innovation de l’université Hassan 1er de Settat. Qu’est-ce que cela représente pour Maroc Numeric Cluster ?
Ce partenariat est en ligne avec la mission de Maroc Numeric Cluster (MNC), qui vise à accompagner les acteurs de l’écosystème d’innovation dans le développement des technologies numériques. Cette collaboration se décline en trois volets: contribuer à une meilleure intégration des jeunes en offrant des stages dans le domaine du digital aux étudiants de l’université, soutenir l’entrepreneuriat innovant en accompagnant l’accès au marché des technologies émergentes d’instituts de R&D, faire monter en compétence digitale les parties prenantes en offrant des formations aux formateurs/enseignants et aux étudiants. Nous avons aussi prévu d’ouvrir un bureau MNC et de lancer un des pilotes Fiware au sein de la Cité de l’innovation afin de faciliter la collaboration entre acteurs de l’écosystème. Enfin, ce partenariat a vocation à être généralisé aux autres régions du royaume.

Quand la plateforme Fiware sera-t-elle lancée et quel rôle jouera-t-elle ?
Fiware est une plateforme open source qui favorise le développement de nouvelles applications intelligentes en utilisant la production et la valorisation des données, afin de répondre à des problématiques concrètes avec une déclinaison sectorielle. Fiware est actuellement déployée en phase pilote au sein de la Cité de l’innovation et servira de socle pour l’émergence d’un réel écosystème, où les startups et grandes entreprises développent des solutions commerciales portant sur différents secteurs (smart cities, agri-tech, industrie 4.0, énergie, environnement). Nous prévoyons de lancer le premier projet collaboratif au cours des prochaines semaines.

Comment Maroc Numeric Cluster compte-t-il booster le numérique au niveau national ?
Le rôle de MNC est de mettre en place un environnement favorable, notamment à travers le renforcement de la collaboration entre nos membres (grands groupes, PME innovantes, TPME, organismes de recherche et universités), afin d’assurer une transformation numérique inclusive. Selon une récente étude, nous estimons à +40% le potentiel d’augmentation du résultat opérationnel d’une entreprise parvenant à réussir son adaptation au numérique.

Le numérique a montré son importance durant la crise sanitaire. Quelles ont été les actions déployées par Maroc Numeric Cluster à ce sujet ?
Cette crise a accéléré l’agenda de la transformation numérique, et MNC a renforcé son rôle de fédérateur des acteurs de l’écosystème numérique dès le début de la pandémie. Ainsi, nous avons pu mettre en œuvre un certain nombre d’initiatives notamment avec la région de Casablanca, afin d’assurer les besoins en équipements innovants. Plusieurs partenariats ont également été noués avec les organismes de recherche et les universités afin de renforcer les moyens nécessaires à l’innovation et au développement du secteur numérique. Enfin, nous nous sommes engagés à la mise en œuvre du pacte Maroc Digital qui a pour objectif d’assurer une stratégie numérique nationale ambitieuse.

Quelles sont les réalisations de MNC en termes de financement ?
Notre pôle «Innovation for Growth» est dédié à l’accompagnement de nos membres dans leur croissance. Au-delà de la facilitation de l’accès au financement classique, nos membres peuvent également bénéficier de financements à travers des challenges d’open innovation ou en participant aux projets collaboratifs entre les centres de R&D, les startups et le secteur privé. Nous essayons également de créer un environnement favorable au développement de partenariats en facilitant l’engagement intersectoriel et interdisciplinaire entre nos membres. Ces dernières années, plus de 35 startups ont été accompagnées dans leur accès à de nouveaux marchés.

Comment réduire la fracture numérique ?
La mutualisation des ressources que MNC offre est la solution idoine pour intégrer l’ensemble des acteurs du tissu économique et réduire la fracture numérique. Nous agissons en tant que catalyseur et réunissons dans le cadre de nos projets collaboratifs différents profils d’acteurs économiques, et ce, sur les plans national, régional et international.

Dans l’attente d’un cadre réglementaire adapté

Le Maroc a fait d’immenses progrès dans le domaine la transformation numérique. Selon Ihsane Himmi, cette tendance est destinée à s’accélérer durant les prochaines années, notamment grâce aux efforts d’adaptation consécutifs à la pandémie. Le rapport sur l’engagement numérique 2020 (Digital Risers), publié par le Centre européen pour la compétitivité numérique, range le Maroc à la quatrième place dans la région MENA en termes de compétitivité numérique globale, et à la première en matière d’écosystème numérique. «Cependant, il nous reste du chemin à parcourir, notamment en termes d’accompagnement de l’entrepreneuriat numérique, de mise en place d’un cadre règlementaire adapté à la transformation numérique et de digitalisation de l’administration publique», ajoute la directrice générale de Maroc Numeric Cluster.

Mariama Ndoye / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page