Éco-Business

Guercif : Taddart mise sur l’hydro- agriculture

La promotion du secteur agricole au niveau de la province de Guercif vient de franchir une nouvelle étape avec le lancement, mardi, des travaux de la première phase du projet d’aménagement hydro-agricole du périmètre irrigué de Taddart pour un investissement de plus de 11 MDH. La cérémonie de lancement de ce projet qui profitera à 544 agriculteurs a été présidée par le secrétaire général du ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Mohamed Sadiki, accompagné notamment du gouverneur de la province de Guercif, Hassan Belmahi. Le chantier sera livré dans un an, environ.

Les travaux de réalisation de ce projet qui va permettre, dans sa première phase, l’irrigation de 3.403 hectares, concerneront l’aménagement d’un accès à la prise d’eau principale sur l’oued Melloulou, la réhabilitation de la prise d’eau, ainsi que l’aménagement et la réhabilitation du canal principal et les canaux secondaires du périmètre sur une longueur de 5.000 m. Les objectifs escomptés de ce projet sont multiples, à savoir la rationalisation de l’usage de l’eau à travers l’amélioration de l’efficacité du réseau hydro-agricole au niveau du périmètre, l’augmentation du rendement de production, l’amélioration du revenu des agriculteurs, la création d’opportunités d’emploi et la contribution à la maîtrise de l’exode rural.


Selon des données de la Direction régionale de l’Agriculture de l’Oriental, ce projet s’inscrit dans le sillage de la poursuite de la dynamique de développement que connaît le secteur agricole dans la province de Guercif. De son côté , Sadiki a fait savoir que le projet d’aménagement hydro-agricole sur l’oued Melloulou, le premier au niveau de la province de Guercif dédié à l’irrigation, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la nouvelle stratégie de développement du secteur agricole «Génération Green 2020-2030», lancée en 2020.

«C’est un projet structurant qui tend la modernisation de la petite et moyenne irrigation dans cette province qui se caractérise par une superficie irriguée d’environ 21.000 hectares», a-t-il dit, notant qu’il s’agit là de la première phase du projet qui permettra l’irrigation de 3.403 hectares et que les autres phases devront permettre d’atteindre un taux de couverture en irrigation localisée dans la province de 97 %

Sami Nemli avec MAP / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page