Éco-Business

Gestion : Barid Al Maghrib à l’heure du “cost cutting”

Barid Al Maghrib souhaite mettre en place un plan d’action pointu pour réduire les dépenses et se lancer dans l’optimisation.

Combattre le gaspillage et alléger les charges, c’est l’objectif principal du chantier de réflexion initié actuellement au sein de Barid Al Maghrib (BAM). En effet, l’entreprise saisit l’occasion du chantier de sa transformation pour s’attaquer au volet d’optimisation des coûts, d’autant plus dans le contexte actuel.

Ce contexte, faut-il le souligner, est marqué par un changement conséquent des habitudes des consommateurs (digitalisation de plus en plus dynamique qui devrait se maintenir et se renforcer même après la pandémie, baisse drastique du marché du courrier classique, concurrence de plus en plus féroce dans le marché de la messagerie nationale et internationale, priorités tracées par la nouvelle organisation axée sur l’efficacité opérationnelle, préparation du secteur à l’arrivée de la nouvelle loi postale). L’optimisation des charges s’impose donc dans ce cadre comme une nécessité à toutes les composantes de l’entreprise, ce qui permettra à Barid Al Maghrib de gagner en efficacité et en productivité, mais aussi en synergie. En ligne de mire, figure le besoin de repérer les points de gaspillage et de prévoir un maximum d’optimisations pour réduire les dépenses et tirer profit des synergies.

Dans ce plan d’action, le management de Barid Al Maghrib souhaite «faire du cost cutting une culture au sein de BAM et non pas une action ponctuelle liée à un contexte donné», est-il souligné dans la note de cadrage du projet. Ce n’est pas tout : il s’agit aussi de promouvoir la culture de la performance sur toute la ligne des activités et des métiers de BAM et de promouvoir un pilotage par les coûts.

Par ailleurs, le plan d’optimisation qui sera tracé dans le cadre de la phase d’étude s’étalera sur un horizon allant du court au moyen terme. Il définira des normes et standards qui serviront, par la suite, à la construction d’un système de mesure et de pilotage des résultats de l’optimisation. De même, et entre autres actions, une revue des contrats avec l’opérateur «volet télécoms…» et éditeur/constructeur «volet licences et maintenance» sera envisagée afin d’optimiser ces dépenses en termes de réduction et/ou en termes de meilleure utilisation/exploitation.

Sami Nemli avec agences / Les Inspirations ÉCO

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page