Éco-Business

Fès-Meknès : FBP agit pour le développement de l’éducation en milieu rural

Afin de renforcer les actions de mise à niveau des écoles primaires en zone rurale et de lutter contre la déperdition scolaire dans la Région Fès-Meknès, la Fondation Banque Populaire vient d’inaugurer une école dans la province de Moulay Yaâcoub offrant un meilleur cadre et environnement d’études.

La Fondation Banque Populaire (FBP) se penche sur le développement du système éducatif dans la Région Fès-Meknès et lance plusieurs opérations pour améliorer les conditions de scolarité dans le monde rural et la lutte contre l’abandon scolaire. Dans le cadre de sa vision intégrée, la FBP apporte son soutien aux initiatives du ministère de l’Éducation, des associations et des ONG qui agissent dans ce domaine à l’instar du programme de Développement Intégré des Douars (DID). Fruit d’un partenariat avec la Direction provinciale de l’éducation nationale de Moulay Yaâcoub, la fondation a inauguré, dernièrement dans la commune de Aïn Bou Ali, une nouvelle école offrant un meilleur cadre et environnement d’études.


Ce nouveau projet, qui porte sur la réhabilitation d’infrastructures vétustes à travers des opérations de réfection des plafonds, d’étanchéité, de peinture, de rénovation de l’installation électrique et de réhabilitation des sanitaires, vise à améliorer les conditions de scolarité et de travail des 220 élèves et enseignants de l’école.

«Cette opération s’inscrit dans le cadre de la vision du développement durable de la fondation, qui «engage toutes ses forces vives pour mettre à niveau les locaux des écoles primaires situées en zone rurale, afin d’offrir aux enfants un meilleur environnement d’études et de lutter contre la déperdition scolaire», indiquent les responsables de la fondation, ajoutant que cette initiative tend également à augmenter la capacité d’intégration des écoliers de cette région à forte densité démographique.

Rappelons que cette initiative est une concrétisation des objectifs de la loi-cadre 51-17 relative au système d’éducation, d’enseignement, de formation et de recherche scientifique, notamment les projets 6 et 17 portant respectivement sur la réhabilitation des structures et la mobilisation et l’implication des acteurs socio-économiques. Selon la Fondation BP, le programme «Une succursale BP, une école mise à niveau» a permis de mettre à niveau neuf écoles où plus de 1.300 élèves sont scolarisés dans les régions de l’Oriental, Tadla-Azilal, Tanger-Tétouan et Marrakech-Safi.

Aussi, en guise de contribution à la lutte contre l’abandon scolaire et à l’amélioration des conditions de vie et d’hygiène des élèves pensionnaires des Dar Talib et Dar Taliba, la FBP procède depuis 2018 à l’équipement de ces structures en chauffe-eaux solaires. Concernant l’enseignement d’excellence, la FBP poursuit son soutien aux classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) afin de renforcer leurs capacités et assurer l’égalité des chances. Après la mise à la disposition des élèves d’annales pendant des années, elle a mené le programme d’équipement des 25 centres CPGE du pays en connectiques et Wi-Fi et l’équipement des laboratoires en matériels didactiques, chose qui a eu un impact positif sur l’accès des élèves aux grandes écoles d’ingénieur aux niveaux national et international. 

Mehdi Idrissi / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page