Éco-Business

Fenêtre en PVC : Meksa muscle ses ambitions

Meksa, opérateur marocain des systèmes de fenêtres en PVC et le groupe  allemand VEKA, n°1 mondial de la fenêtre PVC, affichent leurs ambitions nationales et continentales, dans l’objectif de dynamiser la filière du PVC.

Porter à 20% la part de marché de la fenêtre PVC dans les cinq prochaines années, sur le marché marocain, tout en adressant plus de vingt pays du continent africain, à partir du royaume. C’est la feuille de route de l’opérateur marocain Meksa, via son partenariat commercial exclusif avec l’opérateur mondial Veka. «Le choix de Meksa pour constituer cette alliance était, pour nous, une évidence. Son ancrage local et son expertise confirmée confortent notre choix stratégique de développement continental, à partir du Maroc. Nous partageons la même vision, pour l’avenir, de la filière PVC en Afrique, à savoir un matériau sain, durable et performant qui peut apporter beaucoup en faveur de plus de confort dans le continent», annonce ainsi Jos Lenferink, président-directeur général de Veka pour l’Europe du Sud-Ouest et l’Afrique francophone.


Rehausser la compétitivité du marché marocain

La fenêtre PVC répond à l’enjeu de déperdition énergétique, en offrant une excellente isolation thermique et acoustique ainsi qu’une résistance éprouvée aux variations climatiques. Pourtant, ce marché n’est pas vraiment prisé par les promoteurs immobiliers marocains.

«Ce sont plus les particuliers, soucieux de leur confort, qui pensent à installer des fenêtres PVC dans leur logements, en phase de construction. Les promoteurs internationaux, présents au Maroc, sont également intéressés par le PVC puisque cette pratique est déjà courante à l’étranger», explique Sabry Ziadi, directeur général de Meksa.

Il faut dire, toutefois, que la fenêtre PVC a du potentiel et de belles perspectives d’avenir devant elle, au Maroc. La demande annuelle, générée par le marché national de l’immobilier, est estimée à environ 750.000 fenêtres. Sur la base des estimations du ministère de l’Habitat, la demande totale de logements, à l’horizon 2025, s’élève à 1,2 million d’unités, pour un marché total de l’ordre de 6,3 millions de fenêtres, dont 85% de volets roulants. La demande est donc présente, il faudra juste s’aligner.

La fenêtre PVC se présente comme la solution la plus appropriée pour accompagner la nouvelle réglementation thermique dans le bâtiment, au Maroc. Celle-ci a pour objectif d’améliorer l’efficacité énergétique des logements en fixant les niveaux de performance des constructions (isolation, orientation des bâtiments, choix de matériaux…) et des systèmes de chauffage. La compétitivité de la filière marocaine du PVC représente un atout pour son développement national et continental.

Le plus, chez Meska, consiste dans le fait que la chaîne de valeur se fait au Maroc avec une transformation et une production intégralement réalisées par des opérateurs nationaux. L’apport de Veka permet, également, de bénéficier d’un savoir-faire éprouvé dans l’optimisation de la matière PVC et de disposer des gammes complémentaires les plus avancées sur le plan technologique. Nous assistons à une filière marocaine qui se développe pour répondre aux exigences d’efficacité énergétique et aux attentes des foyers, en vue de davantage de confort.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page