Éco-Business

Faiçal Zahlane: “La diminution de la capacité d’épargne des clients se fait sentir”

Malgré un contexte de marché marqué par un manque de visibilité pour les investisseurs, La Marocaine Vie a enregistré un taux de croissance de 2,35%. La compagnie continue sur sa lancée au service d’expériences clients renouvelées et de parcours optimisés. Son directeur général adjoint en présente les différentes réalisations et s’attarde sur les défis du secteur.

Comment jugez-vous la situation du marché de l’assurance à date ?
En se référant aux chiffres du premier semestre 2022, publiés par l’ACAPS, le marché de l’assurance-vie progresse encore, avec un chiffre d’affaires affichant une croissance de 6,5% par rapport à la même période de l’année précédente, portée essentiellement par l’activité Épargne et Capitalisation qui enregistre une hausse de 9% par rapport au premier semestre 2021, boostée par le segment «Supports Dirhams». Inversement, le segment «Épargne en unités de compte» accuse un net recul, avec un chiffre d’affaires en repli de plus de 19% sur la même période et une dynamique positive observée en 2021, de facto enrayée.

Par ailleurs, si l’assurance-vie poursuit sa progression durant les six premiers mois de l’année 2022, les disparités sont fortes, avec des compagnies qui surperforment le marché (avec un chiffre d’affaires semestriel en forte hausse de 17% voire de 37%) tandis que d’autres stagnent, voire accusent un repli à deux chiffres. Parallèlement, la généralisation de l’assurance maladie obligatoire (AMO) pour les travailleurs non-salariés, opérée en 2022, a impacté les offres d’assurance santé individuelle de base conçues pour toute personne ne bénéficiant jusque-là d’aucune couverture santé. Le contexte inflationniste que connaît actuellement Le Maroc (comme le reste du monde) n’est pas non plus sans conséquence.

Impactant le pouvoir d’achat des ménages, il se traduit inévitablement par une diminution de la capacité d’épargne des clients, laquelle commence à se faire sentir. De plus en plus de clients semblent également s’interroger, dans ce contexte, sur l’intérêt des placements financiers qui détruiraient de la valeur selon eux, générant des taux de rendement aux alentours de 3% face à une inflation plus importante. Soulignons, toutefois, que l’effet de la baisse des marchés actions et obligataire fait apparaître de grandes opportunités de placement en unités de compte pour fructifier son épargne.

Qu’en est-il des répercussions des nouvelles dispositions du PLF 2023 sur le secteur ?
Le projet de loi de Finances n’est encore aujourd’hui qu’au stade des discussions impliquant toutes les parties prenantes. Rien n’est encore voté. Reconnaissons, néanmoins, que ses orientations ont immédiatement suscité de vives réactions parmi les personnes concernées, notamment s’agissant de la fiscalité du régime de retraite complémentaire. Nos clients ont manifesté de nombreuses craintes qui se sont traduites par un afflux soudain d’appels (pour répondre à des besoins d’éclaircissements) et de demandes de simulation, et par une hausse des demandes de rachat avec lesquelles nos équipes ont dû composer. Si le projet de loi se confirme, comme tout changement perçu par le client comme une perte d’avantage (notamment fiscal), il y aura nécessairement un impact sur les chiffres d’affaires des compagnies d’assurance.

Soulignons cependant que ce projet de loi n’affecte en rien la vocation du régime de retraite complémentaire dont les avantages fiscaux offerts ont toujours été pensés pour encourager la constitution d’une épargne à long terme. Nous restons attentifs à l’évolution des discussions autour de ce projet de loi de Finances et des décisions qui seront prises.

Quelles ont été les réalisations de La Marocaine Vie durant cette année ?
Nos réalisations, au premier semestre 2022, enregistrent un taux de croissance de 2,35%. Tandis que la part des unités de compte est en fort recul cette année sur le marché marocain, la tendance à la hausse sur ce volet se confirme à l’échelle de La Marocaine Vie, avec une forte progression de la proportion des unités de compte dans notre collecte épargne (de plus de 36% comparé au premier semestre 2021) et dans l’encours global (de plus 63% sur la même période), grâce aux multiples arbitrages réalisés entre le support en dirham vers les supports en unités de compte.

Malgré un contexte de marché marqué par un manque de visibilité pour les investisseurs, les unités de compte représentent aujourd’hui 30% de notre chiffre d’affaires patrimonial, contre 26% l’an dernier. Ces bonnes performances s’expliquent, sans doute, par les nombreuses actions de sensibilisation et de pédagogie autour des supports de placement, menées cette année, auprès de nos clients rencontrées dans toutes les Régions du Maroc. Sur le volet bancassurance, les réalisations, en nombre de contrats, sont en augmentation sur l’ensemble des produits.

Quelles nouvelles offres lancées dans ce sens ?
L’un des événements les plus marquants pour La Marocaine Vie, en 2022, est sans conteste le lancement, en juin dernier, de sa filiale d’assurance participative Al Maghribia Takaful pour répondre aux besoins de protection des personnes désireuses de souscrire des solutions d’assurance conformes aux avis du Conseil supérieur des oulémas. Pour rappel, Al Maghribia Takaful propose une offre d’assurance Takaful aux personnes bénéficiaires de financement participatif à travers tout le réseau d’agences de Dar Al Amane, qui sera suivie de la vente des produits Multirisque Bâtiment puis d’Assurance Investissement Takaful.

En nouant un partenariat avec Africa First Assist, nous avons également enrichi notre offre santé phare Sehha, faisant désormais bénéficier nos assurés, en plus d’une couverture santé avec de hauts niveaux de remboursement des frais de soins et d’hospitalisation, d’une couverture d’assistance offrant une multitude de prestations essentielles en cas de maladie, d’accident ou de décès, pour que eux, leurs conjoints et leurs enfants à charge soient protégés, partout au Maroc, en cas d’urgence. Après le lancement, l’an dernier, de Vital Multisupport Distribution, une offre inédite promettant au client une distribution annuelle des plus-values générées par son contrat grâce à l’introduction du premier support en unités de compte distribuant au sein de contrats d’assurance-vie au Maroc, nous avons, cette année, élargi et diversifié la panoplie des supports d’investissement proposée dans nos contrats multisupports (portant leur nombre à 11), avec le lancement d’un nouveau support en unités de compte baptisé Horizon Mid & Small CAP, renfermant pour l’épargnant de grandes opportunités de rendement. Nous avons également eu, cette année, l’occasion de réaffirmer la place centrale de la transformation digitale dans notre stratégie.

En déployant une plateforme de digitalisation du processus de déclaration de sinistre santé, l’ensemble de nos assurés peut désormais, de façon digitalisée, simplifiée et ultrasécurisée, soumettre, depuis notre site Internet, ses demandes de remboursement pour traitement à tout moment, fournir un complément d’information, le cas échéant, et suivre l’évolution de ses dossiers en temps réel. En lançant, au même moment, une nouvelle version de notre application mobile, nos clients, souhaitant obtenir une partie ou la totalité des sommes versées sur leur contrat de retraite complémentaire, ont désormais la possibilité de demander à distance un rachat partiel, total et/ou une avance.

Parallèlement, parmi les nouvelles fonctionnalités intégrées à l’application mobile de Société Générale Maroc depuis mai dernier, nos clients bancaires, disposant d’un produit d’épargne, peuvent augmenter le montant de leurs versements programmés, mettre en place un programme de versement ou effectuer un versement libre à tout moment. Nous avons également accéléré nos efforts de fluidification des processus de gestion à travers des parcours dématérialisés, notamment de souscription santé, de déclarations de sinistres en matière d’assurance emprunteur, de certificats d’assurance, … Si La Marocaine Vie propose une gamme de produits complète en santé, prévoyance et épargne-retraite, nous restons à l’écoute de nos clients particuliers, professionnels et entreprises pour continuer de développer des offres répondant toujours mieux à leurs besoins réels.

La digitalisation du secteur est-elle en marche ?
Les réalisations en la matière existent mais le champ des possibilités est encore grand. L’essentiel reste concentré sur les démarches dématérialisées et les services de consultation à distance. Avec des parcours clients souvent hybrides ou phygitaux, le potentiel de développement des parcours transactionnels est considérable, même s’il ne s’agit pas d’éliminer l’authenticité de la vente physique, essentielle en assurance.

Il s’agit de tirer profit, en parallèle, de l’efficacité du digital en capitalisant sur la multiplicité des points d’interaction avec les clients via le renforcement d’un modèle de distribution omnicanal (agences, centre de relation client, site Internet, applications mobiles). L’entrée récente en vigueur de la nouvelle instruction relative aux dispositifs électroniques de vente en ligne de produits d’assurance (clarifiant les exigences de conformité requises pour le déploiement de ce dispositif) est une source d’opportunités immense pour nous, assureurs, nous permettant de gagner en efficacité, en répondant aux nouveaux usages de nos clients à l’ère du numérique, et de toucher de nouvelles cibles qui ont, sans doute, plus difficilement accès aujourd’hui à nos produits d’assurance.

Justement, où en est La Marocaine Vie dans son processus de digitalisation et quelles sont les actions à venir ?
Nous l’avons rappelé plus tôt, après le développement de services de consultation à distance, nous avons annoncé cette année le déploiement d’une série de parcours transactionnels accompagnant les attentes évolutives de nos clients, en leur permettant de réaliser des opérations à distance et en toute autonomie, en matière de prestations épargne et de gestion de sinistres santé, avec un processus jusque-là inédit au Maroc. Nous allons continuer sur cette lancée au service d’expériences clients renouvelées et de parcours optimisés.

Nous préparons, notamment, le lancement très prochain d’un portail entreprise qui facilitera les transactions avec nos entreprises clientes et permettra d’éliminer toutes les opérations en instance. Nous comptons également renforcer l’agilité de nos processus en dématérialisant l’équivalent de 120.000 documents dans les mois à venir (quittances de remboursement, avis d’appel de prime, lettre de contre-visite…), en accord avec nos fortes ambitions en matière de RSE.

Le développement du volet consultation n’est pas pour autant abandonné. Les informations offertes aux clients seront plus nombreuses, notamment en ce qui concerne les unités de compte (avec des informations sur les marchés en temps réel, incluant des explications diverses sur les variations de marché et la possibilité de consulter l’état de chaque support sur lequel le client a investi).

Nous avons également la ferme intention de profiter de l’évolution du cadre réglementaire en lançant des premières ventes directes avec un parcours sans couture, toujours au service de nos assurés. Signalons, à ce propos, que nous avons récemment intégré la signature électronique à nos processus internes (développant leur efficacité), avec pour ambition de l’élargir aux échanges (de documents et de transactions) avec nos clients.


Généralisation de l’AMO : la recette de La Marocaine Vie

La Marocaine Vie ambitionne d’accompagner la récente généralisation de l’AMO en adaptant au mieux ses offres en la matière aux besoins de ses clients particuliers et entreprises, avec pour projet le développement, l’année prochaine, pour eux, d’une offre de complémentaire santé. La Marocaine Vie a lancé cette année des écoutes pour recueillir la voix du client de manière à concevoir une offre sur-mesure en matière de couverture, de processus de gestion et de tarification.


Retraite complémentaire, ce qu’il faut savoir

Le système de retraite par capitalisation s’adresse aux dirigeants et salariés d’entreprises (TPE, PME, entreprises de taille intermédiaire et/ou grandes entreprises) soucieux de profiter pleinement de leur retraite en préservant leur pouvoir d’achat (à leur départ à la retraite). Il séduit donc des clients sensibles à la prestation compensatoire qu’il propose, palliant les insuffisances des régimes de base ne pouvant couvrir les besoins et maintenir le niveau de vie des classes moyennes et aisées marocaines. Faiçal Zahlane, Directeur Général Adjoint de La Marocaine Vie insiste : «Les produits d’épargne retraite sont d’excellentes solutions répondant au besoin de protection des familles de plus en plus prégnant, à condition de les envisager sur le long terme».

Les avantages sont très nombreux. Le contrat de retraite complémentaire par capitalisation prévoit la valorisation du capital investi avec un taux de rendement minimum garanti. Il s’agit surtout d’un contrat simple, flexible, souple d’utilisation, avec la possibilité pour l’épargnant d’augmenter, de diminuer, de suspendre ou de reprendre à tout moment le montant de ses versements programmés, selon sa capacité d’épargne. Il peut aussi réaliser des versements inopinés en cas de revenus exceptionnels.

L’épargnant peut aussi disposer de son capital à tout moment, moyennant une simple demande d’avance, de rachat partiel ou total, un avantage essentiel en cas d’imprévu ou de coup dur. Au terme du contrat, une fois arrivé à l’âge de la retraite, plusieurs options sont offertes à l’épargnant. Celui-ci peut choisir de percevoir la totalité de l’épargne constituée sous forme de capital. Il peut aussi opter pour une rente viagère, un revenu périodique versé par son assureur, qui sera perçu jusqu’à la fin de sa vie. L’épargne constituée peut aussi être perçue sous forme de rente certaine, une rente (continuant à être valorisée) servie à l’épargnant pendant la durée de son choix, généralement étalée sur 10, 15 ou 20 ans, et qui pourra être versée aux bénéficiaires désignés en cas de décès du souscripteur. Si l’épargnant est indécis, il peut aussi choisir de récupérer son capital sous forme de rente viagère ET de rente certaine.

Sur la plan fiscal, les arguments, pensés pour la constitution d’une épargne à long terme, sont aussi convaincants. Le régime de la retraite complémentaire prévoit une déductibilité des cotisations à la source à hauteur de 50% des revenus pour les salariés qui profitent donc d’avantages fiscaux significatifs dès l’entrée en vigueur du contrat. Ils pourront également bénéficier d’une fiscalité allégée à la sortie, avec un abattement de 40% sur l’épargne constituée après leur 50e anniversaire et au 8e anniversaire du contrat. Sur les 60% restants, un principe d’étalement sur quatre ans s’applique, réduisant pour l’essentiel la tranche d’imposition.

Des garanties sont aussi souvent associées aux contrats de retraite complémentaire par capitalisation en cas de décès avant l’échéance ou de coup dur avant 60 ans, avec le versement de l’épargne constituée et d’un capital d’entraide aux adhérents et/ou ayants-droits. À noter que La Marocaine Vie propose une gamme de produits individuelle (Dynamic Retraite Complémentaire) et une gamme de produits collective (Dynamic Entreprise et Retraite Multisupport Entreprise) pour offrir aux particuliers et aux entreprises des produits innovants et sur mesure, adaptables au profil de chacun.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page