Éco-Business

Entrepreneuriat en Méditerranée : la grande offensive franco-marocaine

Le gotha national et international de l’entrepreneuriat s’est réuni, lundi à Casablanca, dans le cadre de la deuxième édition d’Inspire & Connect, consacrée aux dynamiques économiques africaines et aux liens entre les écosystèmes entrepreneuriaux des deux rives de la Méditerranée. 

L’occasion n’a jamais été aussi belle pour les entreprises marocaines et françaises d’augmenter leur fécondité en termes de projets.

Aujourd’hui, le Maroc et la France ont quasiment les mêmes centres d’intérêt en ce qui concerne leurs choix d’investissement. Forte d’un collectif d’entrepreneurs dynamiques et d’une économie de réseaux, la zone Méditerranée, où ils baignent ensemble, est le trait d’union entre les continents européen et africain et constitue, aujourd’hui, un hub économique et stratégique pour la relance tant au niveau régional que mondial.

C’est, sans doute, le principal message à retenir de la deuxième édition d’Inspire & Connect, consacrée aux dynamiques économiques africaines et aux liens entre les écosystèmes entrepreneuriaux des deux rives de la Méditerranée. L’évènement, co-organisé par Bpifrance et Attijariwafa bank, a réuni plus de 600 entrepreneurs et décideurs économiques français et nord-africains.

Objectif : valoriser et connecter les nouvelles générations d’entrepreneurs, investisseurs et structures d’accompagnement en Afrique et en Europe.

«Je crois que l’avenir de l’Europe, c’est l’Afrique et l’avenir de l’Afrique, c’est l’Europe», a rappelé, lundi, Mohamed El Kettani, président directeur général d’Attijariwafa bank devant le gotha national et international de l’entrepreneuriat.

La crise russo-ukrainienne a remis sur la table les problématiques d’alliance et de coopération régionales. Dès lors, «L’Europe doit réfléchir dans un espace beaucoup plus large, et l’Afrique doit respirer au-delà de ses frontières.», a souligné Kettani, très optimiste du reste, avant d’ajouter que le moment est très fort, et que nous devons relever un défi commun, à savoir trouver du travail aux jeunes qui arrivent sur le marché de l’emploi. Un défi immense quand on sait qu’en 2050, l’Afrique comptera plus de 2 milliards d’habitants.

30 MMDH octroyés par Attijariwafa bank aux PME/TPE en 2022
Pour ce faire, Bpifrance prône le co-investissement, le co-financement et le co-développement qui sont et seront un impératif pour adresser la relance des secteurs stratégiques de demain que sont la transition écologique et énergétique, l’industrie et la santé, tant en Afrique qu’en Europe, afin de répondre à l’ambition des entrepreneurs des deux rives.

«Nos évènements (Inspire & Connect), matérialisent nos actions, avec la Team France Export, dédiées au renforcement des relations économiques entre le continent africain et la France, en favorisant des partenariats fructueux et durables entre nos entrepreneurs.», a expliqué Nicolas Dufourcq, directeur général de Bpifrance. Les deux établissements ont déjà montré la voie.

Alors que le groupe marocain s’est engagé à accompagner, dans les trois prochaines années, une PME sur trois et un million de TPE, pour un montant évalué à 30 milliards de dirhams (MMDH) rien que pour l’année 2022, Bpifrance a déjà dégagé une enveloppe de 200 millions d’euros pour encourager les entreprises de l’Hexagone à s’implanter au Maroc.

Enfin, en marge de cet évènement visant à révéler des synergies nouvelles de financement entre des acteurs économiques privés et publics régionaux et à accompagner les flux d’investissement entre la France et l’Afrique du Nord, Bpifrance a lancé la deuxième promotion de l’Accélérateur Afrique. Cet événement, organisé en partenariat avec Business France, permettra aux 19 entreprises françaises sélectionnées de se développer sur l’ensemble des marchés du continent.

La Banque publique d’investissement, qui accompagne les entreprises, «pour voir plus grand et plus loin», a donné le coup d’envoi, dans la même foulée, de la mission internationale «Tech in Fab x Inspire & Connect Méditerranée», opérée en partenariat avec la Chambre française de commerce et d’industrie du Maroc, avec une délégation de 18 entreprises françaises des secteurs de la Tech et de l’Industrie qui prospecteront le marché marocain pendant quatre jours.

Khadim Mbaye / Les Inspirations ÉCO

Maroc : polémique au sein des agences de voyage


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page