Éco-Business

Durabilité : OCP devient membre de l’European sustainable phosphorus platform

Le groupe intègre une plateforme d’envergure engagée en faveur d’une gestion durable du phosphore. Le champion mondial de l’industrie du phosphate partagera, à ce titre, son expertise et ses bonnes pratiques avec plus de 40 membres de l’ESPP ainsi que son vaste réseau de chercheurs et d’acteurs industriels.

L’information est de taille: déjà leader mondial de son secteur, le Groupe OCP confirme davantage son statut en intégrant le cercle de l’ESPP (European sustainable phosphorus platform). Le champion mondial de l’industrie du phosphate s’engage donc dans les efforts internationaux de promotion de la gestion durable du phosphore. Ceci veut dire qu’OCP Group partagera son expertise et ses bonnes pratiques avec plus de 40 membres de l’ESPP ainsi que son vaste réseau de chercheurs et d’acteurs industriels couvrant l’ensemble de la chaîne de valeur du phosphate et du phosphore. En tant que membre, le Groupe participera aux discussions, contribuera aux recherches menées par la plateforme et œuvrera pour une gestion durable du phosphate. L’objectif étant de réfléchir ensemble à de nouveaux moyens innovants d’utiliser cette ressource de manière optimale, explique-t-on auprès d’OCP, où l’on se dit fiers de devenir membres de l’ESPP.


«Intégrer l’ESPP nous permet de poursuivre le travail que nous avons effectué pour optimiser et gérer l’utilisation du phosphate dans notre industrie, tout en partageant nos connaissances avec d’autres acteurs qui partagent le même engagement. Si nous voulons continuer à nourrir notre population croissante, il est primordial de continuer à trouver des moyens nouveaux et innovants de gérer les ressources en phosphate», commente à ce sujet Hanane Mourchid, directrice sustainability & green industrial development du Groupe.

Le même satisfecit est mis en avant au sein de l’ESPP. «Nous sommes ravis d’accueillir le Groupe OCP en tant que membre. En tant qu’acteur majeur de l’industrie du phosphate et grand contributeur à la recherche sur le phosphore, nous sommes ravis de contribuer à créer des opportunités en matière de recherche et d’innovation autour de la gestion du phosphate, particulièrement concernant les méthodes de recyclage qui découleront de ce partenariat», affirme le président de ladite plateforme, Ludwig Hermann.

L’expérience OCP
En termes d’expertise, l’apport d’OCP à cet écosystème est indéniable. Le Groupe extrait, traite, transforme et exporte des produits phosphatés à partir des plus importantes réserves mondiales de phosphate connues à ce jour au Maroc, à ses clients sur les cinq continents qui ciblent les agriculteurs en Europe, en Afrique, en Amérique et dans le monde entier. Capitalisant sur son rôle de dépositaire responsable de cette ressource sur la totalité de sa chaîne de valeur, depuis la production d’engrais à leur utilisation, «OCP place au cœur de sa stratégie la nécessité d’offrir le bon engrais, au bon endroit, au juste prix pour tous les agriculteurs», souligne le management du groupe, pour expliquer l’essence de l’approche des 4Rs pour une fertilisation raisonnée (Right source, Right quantity, Right time, Right place). C’est justement cet enjeu qui a rendu impérative la réflexion aux innovations liées au recyclage du phosphore afin de faire face au défi de la demande croissante en phosphore tout en s’alignant sur les normes de la durabilité. C’est, aussi, cette équation que les acteurs de l’industrie du phosphate s’attèlent à résoudre sous la coupole de l’ESPP. «Le phosphore est une ressource vitale et en tant qu’acteur majeur et responsable des plus importantes réserves de phosphate connues à ce jour, nous nous engageons à maximiser le potentiel de cette ressource, au moyen de la force de l’innovation et de la R&D pour continuer à créer des produits phosphatés qui aident à nourrir le monde de manière durable», ajoute Hanane Mourchid. Notons qu’en plus de la réflexion menée par l’ESPP sur le phosphore durable, la plateforme réalise également un travail sur la gestion de l’eau, essentielle notamment pour réduire l’eutrophisation et préserver les ressources naturelles en eau. Un volet où OCP a déjà pris de bonnes longueurs d’avance, puisqu’à ce jour, le Groupe recycle 80 % de l’eau utilisée dans ses processus d’enrichissement de la roche phosphatée, optimisant ainsi l’utilisation de l’eau tout au long de la chaîne de valeur.

ESPP : un réseau d’expertise

L’ESPP a été fondée en mars 2013 par une déclaration signée par plusieurs organisations engagées en faveur d’une gestion durable du phosphore. ESPP assure le partage des connaissances et les opportunités de mise en réseau pour contribuer à une vision à long terme de la durabilité du phosphore en Europe, où son siège est installé, mais aussi par le biais de ses organisations membres sur d’autres continents comme le Japon et l’Amérique du Nord. Les membres de l’ESPP couvrent un large éventail d’expertises sur la chaîne de valeur du phosphore, notamment l’extraction et le traitement du phosphore, le traitement de l’eau et des déchets dans l’industrie du phosphate, l’agriculture, la réutilisation et le recyclage du phosphore ainsi que l’innovation et les technologies du phosphore. Engagés à œuvrer pour une gestion durable et optimisée de la ressource, les membres de l’ESPP appartiennent au secteur privé, aux ONG et aux organisations gouvernementales.

Sami Nemli / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page