Éco-Business

Développement durable : la Fondation Lydec dresse son bilan

Cinq ans après sa création, plusieurs actions sociétales ont été menées par la Fondation Lydec, en partenariat avec des associations et des ONG locales.

Lancée en janvier 2015, la Fondation Lydec a multiplié les actions, en partenariat avec la société civile de Casablanca dans les domaines social et environnemental. Le bilan dévoilé par le concessionnaire des services d’eau, d’électricité et d’assainissement indique en effet que pendant ses cinq années d’existence, la Fondation Lydec a mené, en partenariat avec le tissu associatif et les acteurs de la société civile, des actions concrètes pour ses trois axes d’intervention, à savoir la sensibilisation et l’éducation à l’environnement et au développement durable, la solidarité de proximité, et l’engagement sociétal des collaborateurs de Lydec.


«La crise sanitaire actuelle a par ailleurs montré que notre engagement solidaire était plus que jamais nécessaire, notamment pour aider les personnes les plus vulnérables», ajoute Abdellah Talib, vice-président de la fondation et directeur du développement durable, de la communication et de l’innovation au sein de Lydec.

Les détails apportés montrent que les principales interventions ont été menées conjointement avec les associations pour contribuer à la formation de plus de 160 femmes, de l’ancienne médina de Casablanca, dans les domaines de la cuisine, la pâtisserie et la couture ainsi que l’auto-entrepreneuriat, dans le cadre des programmes «CoopCréatives» et «Yedi fi Yedek». La fondation a également créé des classes d’enseignement préscolaire. C’est ainsi que près de 1.400 enfants, issus du milieu péri-urbain du Grand Casablanca, ont pu accéder à l’enseignement préscolaire, grâce à la création de plus de 20 classes, de même que plus de 600 familles ont été accompagnées dans l’éducation de leurs enfants. Par ailleurs, durant la période 2015-2019, deux partenariats ont été conclus, avec pour objectif d’assurer l’accès à l’eau, l’électricité et l’éclairage public aux habitants des zones enclavées du royaume, ainsi que l’aménagement des installations sanitaires au niveau des écoles et le renforcement des interventions dans les domaines du solaire et de l’efficacité énergétique. Au total, ce sont plus de 20 projets profitant à plus de 3.500 familles situées dans des zones reculées au Maroc qui ont pu voir le jour. À noter aussi que la fondation a œuvré à l’accompagnement des étudiants méritants issus des quartiers défavorisés du Grand Casablanca. Cet accompagnement concerne la période des études post-bac, à travers l’attribution de bourses et d’un tutorat professionnel. C’est ainsi que 28 étudiants ont pu bénéficier de bourses et d’un mentorat assuré par des collaborateurs de Lydec. 

Younes Bennajah / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page