Éco-Business

Dette publique : Les maturités longues ont la cote

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Le mois d’avril a connu une importante progression des levées en maturités longues, portant leur part dans l’encours global de la dette publique interne à 58,8%.


Le Trésor a fortement sollicité le marché interne lors du quatrième mois de l’année en cours. En effet, les levées brutes ont été multipliées par trois, comparativement à celles réalisées courant mars. L’essentiel de ces levées, dont le montant s’élève à 8,4 MMDH, émane des opérations d’échange de bons du Trésor. Deux opérations ont ainsi représenté 7,2 MMDH. Des opérations qui s’inscrivent dans la lignée de la restructuration du profil de maturité de la dette publique au profit des maturités longues. D’ailleurs, leur volume a atteint 6,3 MMDH en avril, contre seulement 322,5 MDH un mois plus tôt, soit une hausse de 75%.

Le volume levé des maturités moyennes a enregistré une légère hausse de 0,7% à 1,9 MMDH, pour représenter 22,6% des levées du mois après 66,7% en mars 2016. En revanche, le volume levé des maturités courtes s’est replié de 67,4% à 200 MDH, soit 2,4% des levées du mois après 21,8% le mois précédent. Parallèlement à cela, les remboursements du Trésor au cours du mois d’avril ont augmenté de 89,5% pour atteindre 11,7 MMDH, compte tenu notamment des opérations d’échange. De ce fait, les levées nettes du Trésor ont été négatives pour le deuxième mois consécutif, s’affichant à -3,3 MMDH après -3,4 MMDH le mois précédent. Compte tenu de ces évolutions, l’encours des bons du Trésor émis par adjudication a reculé de 0,7% par rapport à fin mars, tandis qu’il demeure en hausse de 0,4% par rapport à fin décembre 2015 pour s’établir à 471,9 MMDH à fin avril.

La structure de cet encours reste prédominée par les maturités à long terme, dont la part s’est raffermie, passant de 55,3% à fin décembre 2015 à 58,8% à fin avril, ainsi que par les maturités moyennes, même si celles-ci sont en retrait (36,2% contre 38,9%). La part du court terme s’est établie à 4,9% après 5,8%. Concernant l’évolution des taux moyens pondérés primaires des bons du Trésor au titre du mois d’avril, leur tendance baissière s’est accentuée, enregistrant des replis comparativement aux taux des dernières émissions, compris entre 29 et 56 points de base. Comparés aux taux des émissions en fin d’année 2015, ceux-ci ont enregistré des baisses comprises entre 57 et 80 points de base.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page