Éco-Business

COP22 : «Régler les aspects pratiques de l’Accord de Paris»

Salaheddine Mezouar a tenu sa première conférence officielle en tant que président de la COP22, ce lundi, à Marrakech. Une occasion de lui poser la question de savoir quelles seront les décisions à prendre pour une COP22 réussie pour le Maroc, maintenant que l’Accord de Paris est entré en vigueur.

«Il faudra régler les aspects pratiques de l’Accord de Paris pour permettre à l’Afrique, aux États insulaires et aux pays en développement de s’engager dans une politique de développement durable», a répondu Mezouar.


Le président de la COP22 reconnaît toutefois qu’«il y a toujours des divergences entre États parties». Mais il n’est pas question de courber l’échine. «Nous allons tout faire pour aller le plus loin possible», a poursuivi Mezouar. Pour ce faire, il devra jouer le rôle de facilitateur, rapprocher les points de vue ; le tout «dans la transparence».

Ici à Marrakech, les négociateurs climatiques devront ainsi s’entendre sur le financement promis aux pays en développement, évalué à 100 milliards de dollars par an. Ils devront également statuer sur les mécanismes de renforcement des capacités des pays les plus vulnérables, outre la question de transfert de technologie.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page